Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons

Jeux et loisirs
 
AccueilPortailRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Bienvenue Invité

Nouveautés:
Blog : Si vous souhaitez un mini article tout les jours qui parle de nains ou ce qui les concernent, c'est ici!

Pour ceux qui veulent "Discord" (logiciel vocale gratuit) entre Nains:
Demander l'adresse par mp à "Grodbur Kazgar" membre du forum.
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

 

 La fin de Karak Zorn (1).

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyLun 21 Avr 2008 - 0:56

Préambule : Tout d'abord, je dois vous addresser un grand merci à tous!
Et vous dire que, directement et indirectement, c'est vous qui m'avez donné l'envie de commencer à écrire ce qui suit. Je compte donc sur vos avis éclairés, afin de m'aider à poursuivre...


L'attaque ne fût précédée d'aucun signe avant-coureur. Elle survint avec une violence inouïe. Nous ne fûmes prévenus que lorsque les portes de la citadelle que nous pensions indestructibles, volèrent en éclats! Les premiers instants de stupeur passés, tous les défenseurs firent preuves des qualités inhérentes à notre peuple. Fierté, courage, ténacité ne sont pas des concepts abstraits lorsqu'ils sont énoncés par les Nains! Mais, malgré le sacrifice héroïque de nos premières lignes de défense, Dame Victoire semblait déjà avoir choisi son camp.

Aveuglée par l'épaisse fumée provenant des combats, désorientée par le bruit des portes lorsqu'elles se fracassèrent, il me fallut quelques secondes pour recouvrer mes esprits. Prise par surprise, désarmée, je me précipitais vers le temple de Valaya ou, en tant que novice, j'occupais une petite chambre contenant mes maigres possessions.
Quelle ne fût pas ma surprise, lorsque je parvins sur la vaste esplanade du quartier religieux, de constater que le temple était pris d'assaut par une vaste foule, composée de femmes et d'enfants. Leur premier réflexe avait été de venir chercher aide et protection, auprès de notre grande Déesse et de son clergé.

Les bruits de la bataille me parvinrent de plus en plus distinctement. Aussi, dû-je me hâter de traverser la multitude m'empèchant d'atteindre mon but. Arrivée au sommet de l'escalier monumental, menant à l'entrée du sanctuaire, je fus interpellée par une voix qui m'était familière.

- "Brynhildr, enfin!"

- "Oui, ma soeur!"

- "Rentre vite, il ne nous reste que peu de temps!"

Pour la première fois de ma vie, le visage de Thrud, ma soeur ainée et Grande Prêtresse du temple de Valaya, m'effraya. Elle que j'admirais plus que quiconque, car toujours si maitresse de ses sentiments, me semblait en ces heures sombres au bord de l'effondrement.

- "Brynhildr, toi qui est si jeune, je me vois dans l'obligation de te confier une tâche durant laquelle tu auras moult occasions de laisser la vie! Je te prie de me pardonner d'avance, mais les évênements commandent!"

Abandonnant le respect avec lequel une novice se doit de parler à sa supérieure, je lui répondis, les larmes aux yeux :

-"Parlez, Thrud ma soeur, vous savez que quelque soit la mission que vous me confierez, en ces heures tourmentées, je l'accepte par avance!"

-" Je reconnais bien là, la fougue de la jeunesse, mais à compter de ce jour, il va vous falloir faire montre de beaucoup plus de circonspection!" me morigéna-t-elle.
-" La mission que je vous confie maintenant, est de permettre à la mémoire de notre glorieuse cité de perdurer. Comme vous le voyez, la journée est perdue! Allez dans votre chambre chercher vos armes et équipements. Prenez le commandement de toutes ces femmes et de leurs enfants et... fuyez!

-"Mais..."

-"Inutile de perdre votre temps, allez! Puisse Valaya vous accorder la vie!"

Elle s'en fût, sans se retourner et disparut des mon regard, dans la cohue sur l'esplanade. Et déjà, l'ennemi arrivait.
Aussi me précipitais-je, sans attendre, vers ma modeste cellule. Equipée de ma chemise de mailles, de mon casque, de mon bouclier et, armée de mon marteau. Je pris la direction du parvis afin d'accomplir la mission de ma vie...
Revenir en haut Aller en bas
le nain noir
Maître Nain du Chaos
Maître Nain du Chaos
le nain noir


Nombre de messages : 1289
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 05/06/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyLun 21 Avr 2008 - 9:12

c'est vraiment très bien , même si on ne comprend pas les raisons de la batailles pour le moment.
Mais peut être est ce que tu vas nous l'expliquer plus loin.
Le nain noir doit dire que le récit d'une femme est aussi très intéressant et original surtout en héroïque fantasy .
Revenir en haut Aller en bas
Turgon
Paladin Inquisiteur
Paladin Inquisiteur
Turgon


Nombre de messages : 1965
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 27/08/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyLun 21 Avr 2008 - 12:06

Moi au contraire du nain noir je pense que c'est tant mieux si on ne connait pas les raisons de la bataille, ça accentue l'impression qu'en ont les simples habitants de la cité qui ne sont certainement pas au courant des dispositions militaires et tactiques, ni ne peuvent observer en badauds le champ de bataille...
Sinon le texte est un peu court pour être jugé pour l'instant mais l'idée de départ est intéressante, à toi désormais de la développer comme il se doit! rire Hehe on veut la suite! :gimli:
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyLun 21 Avr 2008 - 15:30

Vous feriez mieux, je crois, de laisser votre petit-frère aller se coucher...

Tout n'était plus que chaos. Aux hurlements d'effroi de la foule répondaient les cris gutturaux des assaillants. De hautes flammes crépitaient en sortant des habitations, jadis cossues, de ce quartier.

Comment étaient-ils donc parvenus à faire flamber la roche ?
Quelle sorcellerie monstrueuse se cachait derrière ces massacres ?

Bon nombre des silhouettes entre-aperçues lorsque je gravissais l'escalier, il y a quelques minutes, avaient disparu ! Je crûs devenir folle ! Hurlant à mon tour à pleins poumons, malgré une fumée de plus en plus épaisse, je fendis les rangs des derniers fuyards en chargeant. Désirant plus que tout, permettre aux retardataires de trouver un abri, relatif, dans le temple je fûs prise d'une soif de meurtres qui me terrifia ! Une partie de moi-même que je ne connaissais pas se manifesta pour la première fois de mon existence. Se fût comme si mon âme était témoin de ce que mon corps faisait !

Je me vis ainsi faire éclater la tête de mon premier adversaire, à grand coups de marteau, faisant jaillir de sa boîte crânienne une substance grisâtre !
Esquiver la lance du second qui fut assommé avec mon bouclier !
Briser les rotules du troisième, le jettant à bas !
Jusqu'à me trouver pantelante face à une espèce de grosse limace verdâtre, voyageant sur un trône car, incapable de se mouvoir seule. Nous nous fixâmes dans les yeux, l'espace d'un battement de coeur. Je crus alors percevoir dans le regard de la créature, non point de la haine mais, des milliers d'années de sagesse accumulées et, l'acceptation de ce qui allait suivre.
Levant mon marteau en vociférant : -"Khazukan Kazakit-ha ! "
Je le réduisit en bouillie sanguinolente.

J'entendis alors, ou cru entendre, un appel résonner dans ma tête.
Encore sous le choc du massacre que je venais de perpétrer, je pris mes jambes à mon cou, afin de rejoindre ceux des miens que je devais protéger.
Le silence se fit autour de moi lorsqu'ils me virent arriver. Je remarquais alors que j'étais couverte de sang !

Ce fut à ce moment, que je perdis connaissance.

- Que m'était-il arrivé ?
- Quels étaient les motifs de nos assaillants ?
- Comment pourrais-je accomplir une mission si énorme que, j'avais du mal à la concevoir?
- Aurais-je des réponses à une seule de ces questions ?
Revenir en haut Aller en bas
le nain noir
Maître Nain du Chaos
Maître Nain du Chaos
le nain noir


Nombre de messages : 1289
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 05/06/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMar 22 Avr 2008 - 6:14

C'est très agréable , merci pour l'histoire.

Je pense néanmoins que même si les civils ne savent pas précisément ce qui se passe ils savent en général qui est l'envahisseur , le chaos , les elfes , les orcs , les skavens etc.
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMar 22 Avr 2008 - 6:27

Je pense néanmoins que même si les civils ne savent pas précisément ce qui se passe ils savent en général qui est l'envahisseur , le chaos , les elfes , les orcs , les skavens etc.[/quote]

Oui, oui, je te rassure Nain noir, ils savent qui est l'envahisseur... Vous aussi d'ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
le nain noir
Maître Nain du Chaos
Maître Nain du Chaos
le nain noir


Nombre de messages : 1289
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 05/06/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMar 22 Avr 2008 - 7:01

limace verdatre ... Nurgle?
En passant Turgon et le Nain Noir sont deux nains du chaos , alors pour les émouvoir, il faut quelque chose de vraiment très violent rire
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMar 22 Avr 2008 - 7:11

le nain noir a écrit:
limace verdatre ... Nurgle?
En passant Turgon et le Nain Noir sont deux nains du chaos , alors pour les émouvoir, il faut quelque chose de vraiment très violent rire


Bon, je vais essayer d'écrire la suite pour ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Turgon
Paladin Inquisiteur
Paladin Inquisiteur
Turgon


Nombre de messages : 1965
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 27/08/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMar 22 Avr 2008 - 10:40

J'aime bien le style qui rend bien compte de la situation; mais un peu trop de points d'exclamation :) tu n'es pas obligé d'en mettre autant, ça ne diminue en rien la qualité du récit.
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 1:07

"J'aime bien le style qui rend bien compte de la situation; mais un peu trop de points d'exclamation :) tu n'es pas obligé d'en mettre autant"

Salut,

J'ai essayé de rendre compte de la rapidité et de la brutalité de la scène mais, à la relecture, je dois avouer que tu as raison... Ne serions nous plus que trois Nains sur ce forum ? compatis biere
Revenir en haut Aller en bas
le nain noir
Maître Nain du Chaos
Maître Nain du Chaos
le nain noir


Nombre de messages : 1289
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 05/06/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 2:46

Non , mais la plupart n' émettent aucune opinion pas les récits des membres.
Revenir en haut Aller en bas
Turgon
Paladin Inquisiteur
Paladin Inquisiteur
Turgon


Nombre de messages : 1965
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 27/08/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 9:26

Il ny'a que deux nains du chaos ici moi et le nain noir. :spiderman:
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Petite question?   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 12:15

Salut à tous,

Je me demande comment je vais pouvoir continuer. En fait, plus j'écris plus je trouve des idées pour poursuivre. Galère, ça va finir par ressembler à un soap genre "les feux de l'amour"... amoureux La fin de Karak Zorn (1). Hurlerou très en colère

Il y a-t'il des règles particulières ?
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: La suite de la suite   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 13:06

Lorsque je revins à moi, le vacarme causé par la bataille semblait s'être encore amplifié. Je compris qu'il nous fallait, de toute urgence, rejoindre les galeries secrètes menant au dehors. Nous aimions, mes soeurs et moi, y passer nos journées étant enfants. Aujourd'hui, la connaissance que j'avais de ces passages allait probablement me sauver la vie. Après une prière muette à Valaya, je pris le commandement de ma mission de sauvetage. Je fus ravie d'apercevoir, encadrant cette foule apeurée, quelques personnes sur l'expérience desquelles je pourrais m'appuyer, le moment venu. Outre, un noyau d'unité de guerriers, je pû entre-apercevoir deux de mes soeurs Freya et Sigrun, dont l'audace me serait des plus précieuse. Nous rejoignîmes donc, en toute hâte, le passage secret situé à l'arrière du Temple. Une fois la porte franchie, nous pûmes nous sentir plus en sureté, pour un moment. Nul n'est en mesure, en effet, de découvrir une porte réalisée par les artisans Nains, si ceux-ci ont décidé de vous la cacher. Après avoir dénombré pas loin de cinq cents rescapés, nous nous mîmes en route vers la sortie, menant de l'autre côté de la montagne.
Tout s'était déroulé si vite. La relative quiétude de ces couloirs déserts m'aida à faire le point sur notre situation : ce karak était le berceau de notre race. Ici avaient vécu Valaya, Grungni, Grimnir nos Dieux ancestraux, il y a, à peine, cinq vies de Nains de celà. Nombre de plaques commémoratives signalaient encore les évènements qui s'étaient déroulés à cette époque.
Même si nous les évitions, nos voisins Lézards n'avaient jamais semblé très préoccupés de notre présence. Alors pourquoi nous avoir assailli, guidés par leurs grands sorciers "batraciens" ? Celui d'entre eux que j'avais massacré ne semblait ressentir aucune haine, à notre encontre. Quelles étaient donc leurs motivations ? Maintenant je ressentais l'énormité de la tâche qui m'avait été confiée. Me révélerais-je être un chef sage et avisé ? Il y a quelques heures de celà, j'en aurais été persuadé, mais maintenant j'étais au pied du mur.
Pour commencer quelle direction devais-je prendre ? Il me fallait organiser, dès que nous aurions mis un peu de distance entre nos assaillants et nous, un briefing avec mes soeurs et les chefs de l'unité de protection. Le voyage à travers le coeur de la montagne se déroula sans encombre. Lorsque nous débouchâmes à l'air libre, la nuit était tombée. Comme toujours sous ses lattitudes, l'air nocturne était doux. Avant de laisser sortir les rescapés de l'abri des tunnels nous décidâmes d'une halte, durant laquelle chacun pourrait se restaurer rapidement. Il faudrait, en effet, profiter un maximum de l'obscurité afin de nous déplacer, à l'abri des regards indiscrets, si nombreux dans la jungle, aux pieds de nos montagnes. Après un rapide conciliabule, nous décidâmes que la meilleure voie à suivre serait, de remonter vers le nord. Vers la lointaine karak Izril...
Revenir en haut Aller en bas
Turgon
Paladin Inquisiteur
Paladin Inquisiteur
Turgon


Nombre de messages : 1965
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 27/08/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 13:10

Non il n'y a aucune règle dans le domaine de l'art littéraire mais on peut toutefois te donner quelques conseils:
-réfléchis bien à la trame générale du récit. Demandes toi ce que dont tu veux parler dans cette histoire. Réfléchis bien, prends ton temps pour cette phase. Il faut se représenter une sorte de ligne rouge dès le début de la rédaction de ton récit, cette ligne rouge représente les péripéties que ton personnage traversera, et qui aboutissent à la fin au dénouement. En gros c'est les phases les plus importantes de ton texte, sa structure. Exemple au hasard: pour l'histoire d'un Tueur nain la ligne rouge contiendra les évènements suivants: le récit de son échec, sa conversion en tueur, quelques-unes de ses victoires les plus importantes, sa mort au champ de bataille.

-une fois que tu t'es bien représenté la ligne rouge tu peux ajouter d'autres évènements ponctuels qui ne contribuent pas forcément à l'évolution de la trame principale, mais qui gardent un intérêt en soi. Ainsi pour reprendre l'exemple utilisé, on pourra décrire la forteresse de Karak Kadrin ou bien une bataille à laquelle le tueur participe. Ces évènements rendent le récit plus vivant mais il ne faut pas en abuser ou bien le lecteur ne saura plus où tu veux en venir.

-les évènements qui ne se rangent ni dans le premier groupe ni dans le deuxième sont à éviter, ils ne contribuent qu'à rendre le récit plus confus. (exemple: dans l'histoire du Tueur on se met à raconter sur plusieurs pages l'histoire d'un autre nain qui n'a aucun rapport avec le personnage principal) Ecris plutôt une autre histoire où ces idées supplémentaires seront incorporées!

-avant d'écrire un paragraphe visualise bien la situation initiale et la situation finale de ce morceau, puis à toi de décrire les péripéties qui séparent les deux situations.

Voilà j'espère que cela va t'aider! :)
Revenir en haut Aller en bas
Brynhild Walkursdottir
jeune nain
jeune nain
Brynhild Walkursdottir


Nombre de messages : 169
Localisation : En route vers Karaz-a-Karak
Date d'inscription : 26/02/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 15:06

Bonsoir,

Merci à toi Turgon, de tous ces renseignements. En fait, j'ai mon fil rouge mais c'est vrai, il faut que je me surveille pour ne pas me disperser. J'ai trouvé sur internet, l'épopée d'un tueur qui répondait en tout point à tes conseils. L'épopée de Thror. J'ai trouvé ça très bien. (sur la scénariothèque).

A bientôt, pour de nouvelles aventures. :gimli:
Revenir en haut Aller en bas
le nain noir
Maître Nain du Chaos
Maître Nain du Chaos
le nain noir


Nombre de messages : 1289
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 05/06/2005

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyMer 23 Avr 2008 - 16:55

En un coup de vent , ( je suis assez pris ces jours ci ) . Voici quelques conseils.

Comme a dit Turgon , il faut éviter de mettre trop de personnages.Sinon ca devient souvent ca devient assez confus .

-Parfois , on peut essayer de se mettre à la place de son personnage pour savoir ce qu'on ferrait dans la même situation.

-Eviter les situation impossibles ou les situation improbables qui sauvent par miracle le personnage

-Si le personnage n'est pas un seigneur de guerre ou un héro légendaire , autant éviter de le rendre surpuissant.

-Parfois on peut mettre des défaut au personnage pour le rendre plus humain

- L'humour peut rajouter beaucoup a un texte , mais ce n'est pas simple à faire. Assez souvent ca ne marche pas.
Revenir en haut Aller en bas
Waylander
Longue barbe
Longue barbe
Waylander


Nombre de messages : 842
Age : 39
Localisation : New York
Date d'inscription : 11/09/2008

La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). EmptyJeu 11 Sep 2008 - 13:35

Assez bien dans l'ensemble... Cependant il est vrai que tu use et abuse un couilla des point d'exclamation(j'ai le même souci avec les "..." tir la lanque ), et j'ai trouvé la déscription du combat mené par le perso central un peu et petit peu lourd....

En même temps je dis ça...je suis pas conteur. Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La fin de Karak Zorn (1). Empty
MessageSujet: Re: La fin de Karak Zorn (1).   La fin de Karak Zorn (1). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de Karak Zorn (1).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Raïn de Karak Zorn
» Histoire de Karak-Kadrik et Karak-Kadarik
» Karak Erkund
» Karak Hazkal
» Karak Gunbad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons :: Créations, Modélismes, Annonces & Divers [Warhammers Nains] :: [Nains] Demeure des Clans [Création Clans/Citadelles/Histoires & récits]-
Sauter vers: