Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons

Jeux et loisirs
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue Invité

Nouveautés:
Blog : Si vous souhaitez un mini article tout les jours qui parle de nains ou ce qui les concernent, c'est ici!

Pour ceux qui veulent "Discord" (logiciel vocale gratuit) entre Nains:
Demander l'adresse par mp à "Grodbur Kazgar" membre du forum.

Partagez
 

 [Histoire] - La Grande Histoire -

Aller en bas 
AuteurMessage
Romarik Levert
Administrateur
Administrateur
Romarik Levert

Nombre de messages : 5742
Age : 34
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 30/04/2005

[Histoire] - La Grande Histoire - Empty
MessageSujet: [Histoire] - La Grande Histoire -   [Histoire] - La Grande Histoire - EmptyDim 17 Aoû 2014 - 9:30

[Archives] Sources du livre d'armée V6 :

Une histoire des nains :

Citation :
Les forteresses naines des Montagnes du Bord du monde sont les restes du Karaz Ankor, le grand empire nain de jadis, dont le nom signifie à la fois Royaume Éternel et Royaume des Montagne, puisque le terme nain pour "montagne" et "extrême longévité" est le même. La capitale Karaz-a-Karak, que les humains appellent le Pic Éternel, se situe au centre de ce vaste empire. L'histoire du Royaume Éternel est une longue saga faite de guerres et de trahisons dont le legs amer affecte aujourd'hui encore l'âme naine.

Les premiers nains émigrèrent vers le nord depuis leurs terres ancestrales sises dans la partie sud des Montagnes du Bord du Monde. Cette migration eut lieu dans un passé si reculé qu'il est désormais impossible de savoir quand commença ce périple, ni combien de temps il dura. Leur progression fut sans doute très lente car ils suivaient les veines de minerai et exploitaient les mines à ciel ouvert avant de repartir vers le nord à la recherche d'or, de fer, de gemmes et de carrières de pierre. Au fil de leur progression, des clans se formaient et s'installaient dans les Montagnes du Bord du Monde.
Dans les premiers temps, les nains vivaient dans des cavernes et fabriquaient des outils de silex taillé. Les nains étaient déjà à l'époque un peuple très robuste et ils se multiplièrent dans cet environnement inhospitalier.

Alors qu'il investissaient les montagnes, les nains instituèrent un système de forteresses. Il s'agit d'un véritable petit royaume centré autour d'une mine fortifié et la plupart d'entre elle se trouvaient sur des filons particulièrement riches en métaux ou autres minerais précieux. Les nains finirent par atteindre le nord des Montages du Bord du Monde, une région désolée dont la terre froide et stérile est parsemée des restes macabres de nombreuses créatures, et qu'ils baptisèrent "Zorn Uzkul" ou "Pays du grand Crâne".

Lorsqu'ils eurent atteint Zorn Uskul, de nombreuses nains rebutés par le rude climat et les faibles ressources minières reprirent la route du sud. D'autres se tournèrent vers l'ouest et la terre de Norsca où ils s'établirent dans les froides montagnes de cette contrée.
D'autres enfin prirent la route de l'est et traversèrent le Pays du grand Crâne pour atteindre les Montagnes des Larmes. Quoique séparés par de grandes distances, ces populations naines maintinrent le contact entre elles pendant un moment, mais elles furent bientôt séparés par les ténèbres.

L'avènement du Chaos :

Citation :
Selon une chronique du Grand Livre des Rancunes, le plus ancien ouvrage de la race naine, l'avènement du Chaos déchira la terre comme les cieux et fit s'abattre les montagnes. Les ténèbres envahirent le monde et des vents surnaturels chargés d'énergie magique multicolore coururent dans le ciel. Quelque chose de terrible était en train de se produire et les nains tournèrent leur regard vers les cieux, redoutant ce que le futur réservait.

Les nains soutiennent que se fut Grungni en personne qui les prévint de l'avènement du Chaos et les incita à s'enfoncer dans les profondeurs des montagnes. C'est là, dans les ténèbres sous la terre qu'ils trouvèrent refuge lorsque les vents magiques balayèrent le monde et laissèrent dans leur sillage des nuages qui déposèrent une fine couche de poussière noire, dont le simple contact altérait toute chose. Ainsi les nains se terraient dans leurs cavernes et leurs mines alors que le Chaos souillait tout ce qui se trouvait à la surface. La terrible tempête finit par se calmer et les nains purent quitter leur abri. Ce qu'ils virent leur glaça le sang, car le monde était irrémédiablement changé et monstres et démons parcouraient désormais la terre en plein jour.

Mais les nains n'était pas sans défense. Les légendes racontent comment Grungni leur apprit la manière de graver des runes magiques sur leurs armes et leurs armures, et c'est ainsi qu'il dota Grimnir de deux haches et d'une armure plus solides que les os des montagnes. Depuis leurs forteresses souterraines, les armées des nains se lancèrent à l'assaut des hordes du Chaos bien qu'il n'était pas assez nombreux pour arrêter le déferlement des forces Chaotiques,mais il parvinrent a préserver leurs domaines de la souillure du Chaos.

Les orphelins :

Citation :
Les nains qui avait franchi le Pays du Grand Crâne furent plus exposés, car leurs demeures n'étaient pas aussi profondément enfouies que les forteresse des Montagnes du Bord du Monde et nul Grungni, Grimnir ou Valaya ne s'éleva pour les guider, ou du moins l'histoire n'a-t-elle retenu le nom d'aucun héros. La déchéance de ceux qui devinrent les nains du Chaos est absente des chroniques naines, pourtant relativement complètes. L'ont sait seulement qu'après ces funestes événements, les arbres généalogiques des clans les plus anciens furent curieusement remaniés. Les clans dont les ancêtres étaient partis vers l'orient furent "adoptés" comme des orphelins par les autres clans. Ceux dont les fils avaient pris la route de l'est nièrent jusqu'à l'existence de leur progéniture. De nombreux nains se disent les descendants des dieux ancestraux mais les bouleversements dans les chroniques des clans interdisent toute tentative de retracer une lignée avant ce moment. Les nains se taisent quand à l'existence des clans orphelins et mentionner les nains du Chaos en leur présence est une grave insulte.

Les Elfes :

Citation :
C'est au cours de la grande guerre contre le Chaos que les nains entrèrent pour la première fois en contact avec les elfes. Une flotte de vaisseaux menées par Caledor le Dompteur de Dragons avait été détournée de son cap après une bataille navale. Ce grand mage elfique explorait alors le Vieux monde pour découvrir d'où provenait le mal qui rongeait le monde. les elfes rencontrèrent une armée conduite par Grimnir, qui s'était aventurée dans les terres basses à la poursuite de maraudeurs du Chaos.

La renconte entre l'un des plus talentueux et des plus subtils mages elfiques et le puissant et brutal dieu ancestral des nains fut un moment capital de l'histoire des deux races. Ce que Grimnir pensa du grand et hautain sorcier ne fut pas rapporté, pas plus que l'opinion de l'elfe sur ce chef de guerre tatoué, mais tous deux comprirent qu'ils n'étaient pas ennemis. La question ne se posa pas longtemps, car une horde d'hommes-bêtes fit bientôt son apparition, pour être promptement massacrée par les haches de Grimnir et les sorts de Caledor. L'alliance entre les deux peuples allait sauver le monde, mais causerait également la ruine des deux races.

Les nains apprirent par la bouche de Caledor la lutte du grand roi Phénix Aenarion pour libérer le lointain pays d’Ulthuan de l’emprise du Chaos tendis que l’elfe écouta avec attention le récit de la tempête du nord précéda l’invasion. Caledor comprit qu’un portail, une faille entre ce monde et les royaumes démoniaques du Chaos, s’était ouvert dans l’extrême nord. Le Chaos avait pris pied dans ce monde et menaçait de le submerger.

Fort de cette précieuse information, Caledor regagna Ulthuan. Sans doute avait-il déjà un plan qui lui permettrait de créer un puissant vortex capable de drainer les énergies Chaotiques. Grimnir offrit à Caledor une amulette runique de protection au pouvoir sans égal en présent d’adieu. En retour, l’elfe lui donna le Cristal de Feu, qui aujourd’hui encore se trouve dans la grande salle de Karaz-a-Karak.

Le destin de Grimnir:

Citation :
Les nains continuèrent à combattre vaillamment les hordes du Chaos. Ayant entendu la description que fit Caledor du portail du Chaos, Grimnir décida d’agir sans attendre. Ignorant les  conseil de Grungni et de Valaya, il prit la direction du nord pour aller refermer le portail lui-même, sans savoir quelle énergie cosmique il allait devoir circonvenir. Grungni lui dit que seule la mort l’attendait mais Grimnir lui répondit dans un grognement que c’était un risque à courir. Il tailla sa barbe et rasa ses cheveux, à l’exception d’une crête qui courait de sa nuque jusqu'à son front, donna une de ses haches a Morgrim, son fils, puis se dirigea vers le nord en chantant son chant de mort. Morgrim le suivi jusqu’au Désolation Nordique, ignorant les ordres de son père lui enjoignant de tourner les talon. Finalement, Morgrim respecta les vœux de son père et s’arrêta pour regarder celui qui l’avait engendré s’enfoncer dans la brume iridescente de ce pays empoisonné.

Personne ne vit plus jamais Grimnir, et nul ne sait ce qu’il advint du vaillant guerrier nain. Peut-être fut-il vaincu par une armée de monstres, car une légende indique qu’il atteignit le portail et retint à lui seul une armée de démons au moment où Caledor ouvrit son vortex en Ulthuan. Peut-être connut-il un sort plus terrible encore, mais les nains ne parlent pas du destin de Grimnir et se contentent de dire que les ténèbres l’ont pris il y a très longtemps. Sa hache ne fut jamais retrouvée.

L'âge d'or:

Citation :
Caledor finit par réussir à créer son vortex et les armées du Chaos furent repoussées dans les régions ténébreuses du monde. Grungni et Valaya disparurent, selon certain rejoindre les montagnes où ils avaient été créer et d’où ils émergeraient à nouveau un jour. Dans les Montagnes du Bord du Monde, les Nains connurent une prospérité sans précédent, mais ils perdirent tout contact avec leurs frères du nord. Au cours de cette époque, de puissantes forteresses furent érigées autour des anciens bastions et un vaste réseau de voies souterraines fut mis en place pour les relier entre elles.

Des échanges commerciaux s'établirent avec les Elfes qui fondaient alors leurs colonies le long des côtes et dans les forêts du Vieux Monde. Cet âge de paix et de prospérité, qui vit la construction des plus grandes citadelles Naines, dura presque mille ans.

De son trône richement sculpté, le Haut Roi des Nains régnait depuis Karaz-a-Karak sur les seigneurs des autres grandes forteresses Naines. C'était bien là l'âge d'or des Nains qui exploraient alors le Vieux Monde en compagnie de leurs amis Elfes. Le commerce fleurit entre les deux anciennes races, Elfes et Nains vivaient côte à côte dans les ports et les cités du Vieux Monde. Les tribus humaines étaient alors divisées, mais les hommes étaient avides de l'enseignement des peuples plus anciens et plus sages.

Cependant, ils n'étaient peut-être pas aussi sages que cela, car l'arrogance des uns et l'obstination des autres furent cause de tensions qui conduisirent inévitablement à la guerre, et c'est ainsi que commença une longue série de massacres et d'atrocités perpétrés par les deux peuples.

Les nains blâment l'inconstance des elfes et clament que ceux-ci étaient jaloux de leur ingéniosité. le casus belli fut l'attaque par les elfes de caravanes naines, où guerriers, femmes et enfants, furent tous massacrés. Les nains trouvèrent sur le site des massacres des preuves de l'implication des elfes et organisèrent la riposte. Des elfes furent ainsi victimes d'exécutions sommaires.

Le Haut Roi Gotrek Brise-étoiles était un souverain sage et prudent, comme l'indiquait sa barbe, et agissait toujours avec tempérance. Il ordonna aux Thanes de cesser tout acte de violence et envoya des émissaires en Ulthuan pour résoudre le conflit avec honneur et en paix.
Les chroniques racontent comment ces émissaires furent reçus avec mépris et comment les elfes imaginèrent un affront si grand que seule la guerre et une rancune transmise de père en fils à travers les âges pouvaient en résulter. Les ambassadeurs nains eurent en effet la barbe rasée et, humiliés de façon inimaginable, ils furent expulsés et forcés de traverser des pays étrangers pour rentrer chez eux, privés de leur barbe et de leur fierté.

La guerre était donc la seule réponse face à une telle insulte, mais même ainsi les nains ne cédèrent pas complètement à la colère et se préparèrent avec mesure à l'inévitable. Les forges Naines brûlaient nuit et jour pour préparer les antiques machine de guerre à la bataille et aiguiser les lames des haches ancestrales. Chaque forteresse amassa assez de provision pour soutenir un siège éventuel.
Les préparatifs terminés, les cors de guerre résonnèrent depuis les hautes tours de chaque forteresse, et le Haut Roi envoya ses guerriers au combat.
De chaque coin de l'empire nain, les rois rassemblaient leurs throngs (nom donné aux armées naines) et se mirent en marche. Chaque nain était revêtu de mailles étincelantes et chaque hache était gravée de redoutables runes. Chaque armée était accompagnée des plus puissantes machines de guerre de l'époque: de balistes meurtrières, capables de fracasser les frêles engins elfiques, ainsi que des catapultes aux projectiles gravés de justes rancunes, prêts à être projetés sur les graciles tours des elfes afin de les jeter à bas. C'était la seule fois de toute son histoire que le peuple nain, alors au faîte de sa puissance, envoyait au combat la totalité de ses forces armées.

Peut être les fils de grungni et de grimnir étaient-ils trop sûrs de leur puissance.
Au cours des premiers combats, Snorri Trois-Doigts, fils du roi Gotrek, affronta Caledor, le Roi Phénix.
Cette entreprise courageuse était pourtant hors de portée de Snorri car malgré sa valeur et son courage, il n'était pas assez sage pour démêmer la ruse des elfes. Entraîné dans un  duel contre le plus puissant d'entre eux, il fut abattu par un coup vicieux qu'un nain plus âgé aurait paré sans peine. Les soldats de Snorri se battirent bien et tuèrent de nombreux elfes, mais ils furent mis en déroute.

La perte de Snorri rendit les siens fous de chagrin. Son cousin Morgrim marcha sur Oeragor, consumé par la haine et le désir de vengeance. Les elfes, redoutant le courroux de Morgrim, cherchèrent à éviter toute confrontation, mais après deux jours de manœuvres, ils furent forcés de combattre. La bataille fut longue, les deux camps échangèrent des tirs pendant des heures car les Nains étaient bien décidés à prouver qu'ils ne craignaient pas les flèches des Elfes. Finalement, les elfes décidèrent à se battre au corps à corps et le massacre commença. Morgrim et les siens s'enfoncèrent au cœur de l'ost Elfique et le chef nain arriva devant Imladrik, prince d'Ulthuan. Au nom de Snorri Trois Doigts, morgirm coupa l'elfe en deux, gagnant ainsi le tire d'Elgidum, le fléau des Elfes.

Même alors aucun camp n'accepta de céder, la guerre s'éternisait et les années passèrent, chacune marquée par de grandes batailles au cours desquelles les Elfes et les Nains s'entretuaient.

Le Roi Gotrek et son armée se joignirent à Morgrim pour assiéger la cité portuaire de Tor Alessi.
C'est là que les rancunes furent satisfaites de la plus littérales des façons. Cent jours durant, les nains envoyèrent sur la cité Elfique d'enorme rocher cerclés de fer, jusqu'à ce que des brèche furent ouvertes dans les murailles et qu'aucune tour ne tienne debout. Le Briseur d'Étoiles et l'Elgidum attaquèrent de concert pour abattre Caledor.
Sans échappatoire aucune, le roi des elfes dut se résoudre à affronter Gotrek en combat singulier. Caledor espérait une victoire rapide, mais le Haut Roi nain la lui refusa. Brise-Étoiles s'employa en effet à faire durer le combat aussi longtemps que possible et à mesure que le jour cédait le pas à la nuit, l'elfe voyait ses forces le quitter. Gotrek refusait de rompre le combat, forçant son adversaire à l'épuisement avant de fracasser la lame de son épée d'un coup de marteau bien ajusté. Vaincu, Caledor demande grâce mais les mânes de son peuple réclamaient vengeance, aussi le Haut Roi prit la vie de l'elfe.

Comme preuve de sa victoire et de la fin d'un querelle, Gotrek emporta avec lui la Couronne de Caledor qui demeure encore de nos jours à Karaz-a-Karak. Les elfes se retirèrent du Vieux Monde, leur arrogance anéantie par la défaite. La guerre était finie, mais les nains ne l'oublièrent jamais, si bien que la méfiance envers les elfes est la première chose que les nains enseignent à leur enfants.

En savoir plus sur la grande Guerre de la barbe?
Ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La fin de l'âge d'or:

Citation :
La Guerre de la Barbe, Comme fut appelée la Guerre de la Vengeance par les elfes, aurait dû asseoir la domination des nains sur le Vieux Monde pour des siècles, mais il n'en fut rien, car avant que le Royaume Éternel ne puisse se remettre du conflit, les nains furent victimes de désastres naturels d'une magnitude inégalée depuis la grande incursion du Chaos.

La chute de leur empire fut annoncée par une série de violents séismes et d'éruptions volcaniques qui secouèrent les Montagnes du Bord du Monde. Les murailles d'enceinte des forteresses s'effondrèrent, les voies souterraines devinrent impraticables et les mines furent inondées ou condamnées par les éboulis. La lave envahit les niveaux inférieurs des forteresses et tout le Royaume Éternel fut plongé dans le désarroi. Profitant de ces catastrophes, des hordes d'orques, de gobelins, de skavens et de disciples du Chaos infiltrèrent les galeries naines et lancèrent des attaques surprises qui leur permirent de détruire de nombreux avant-postes.

Karak Ungor fut la première forteresse à tomber. Ses cavernes et ses salles devinrent le royaume des Gobelins de la Nuit alors que Karak Varn, durement touché par un tremblement de terre, fut bientôt prise par les envahisseurs. Les mines d'Ekrund furent mises à sac par les Orques qui chassèrent ainsi les Nains de la chaîne du Dos du Dragon. Les mines d'or du Mont Gunbad furent prises par les Gobelins de la Nuit, le mont Lance d'Argent tomba aux mains des Orques et tout le versant oriental des Montagnes du Bord du Monde dut être abandonné.

Partout dans le Royaume Éternel des Nains, de petites colonies, des mines et des temples furent détruits et occupés par leurs ennemis, coupant ainsi les communications entre les grandes forteresses et changeant à jamais la physionomie du royaume.

Les Guerres Gobelines:

Voir lien du sujet: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Guerres Chaotiques:

Voir lien du sujet: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[a suivre]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
[Histoire] - La Grande Histoire -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Histoire du Renard
» Histoire d'Ordinateur portable
» [LEGO] L'histoire de LEGO
» Le comble de l'histoire...
» Mon histoire, ma légende par Critical-Star

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons :: Les Grandes pièces de Karaz Rhun :: [Nains/War] Les bibliothèques [Nains et les ouvrages officiels de warhammer!]-
Sauter vers: