Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons

Jeux et loisirs
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue Invité

Nouveautés:
Blog : Si vous souhaitez un mini article tout les jours qui parle de nains ou ce qui les concernent, c'est ici!

Pour ceux qui veulent "Discord" (logiciel vocale gratuit) entre Nains:
Demander l'adresse par mp à "Grodbur Kazgar" membre du forum.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur le Vélo électrique Xiaomi Mi Smart Pliable 250 W
499.99 € 999.99 €
Voir le deal

 

 Histoire de la grande prêtresse Daphné

Aller en bas 
AuteurMessage
Hagrim l'Elgidum
Grand Archiviste
Grand Archiviste
Hagrim l'Elgidum

Nombre de messages : 944
Age : 30
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/10/2007

Histoire de la grande prêtresse Daphné Empty
MessageSujet: Histoire de la grande prêtresse Daphné   Histoire de la grande prêtresse Daphné EmptyLun 3 Déc 2007 - 7:10

A la mort de sa supérieure, Daphné n'était alors qu'une jeune druidesse. La Prêtresse Lisse était décédé au cours d'une bataille contre les Skavens par empoisemment. Une de leur satané machine. Elevée au rand de prêtresse et remplaçant ainsi une dénommée Andréas, elle commença petit à petit le long apprentissage des formules divines et secrètes et notamment la fameuse formule magique. Elle apprenait églement comment faire les sacrifices, les rituels,les mots magiques. C'était Andréas, désormais Grande Pretrese qui lui apprenait tout ça. La pucelle apprenait vite, très vite. Cinquante ans après son début dans le rang de pre^tresse, une nouvelle guerre éclata. La Grande Prêtresse fut envoyé au combat et à son tour perdit la vie des mains du grand chef ennemi.
Etant la plus instruite et la plus sage de toute, Daphné, à la surprise générale, devint Grande Prêtresse. C'était la première fois qu'une Amazone, qui plus est pucelle et auissi jeune, prenait le commandement d'un village.
MEttant sa meilleure amie comme confidente, conseillère et exécutrice de ses ordres Daphné pouvaitc commander sans crainte d'être un jour assasiné par des prêtresses jalouses. La population avait votée pour elle c'était donc à elle de diriger la cité, bien qu'elle n'aimait pas torp ça...aussi tut ses ordres passaient-ils par Févriel. On soupçonna même cette dernière de tirer les ficelles et de manipuler la Grande Prêtresse, mais cela s'avéra vite faux lorsque les premiers sacrifices vinrent. LEs deux preemiers mâles qu'elle sacrifia, elle le fit les yeux fermés ou presque...petit à petit, elle réussit à dominer sa peur et des hommes et du sang et sacrifia désormais les hommes sans pensées.
Jusqu'au jour où on lui ramena plusieurs soldats, mâles, blessés. Des impériaux. Ils étaient escortés par Févriel et une trentaine d'Amazones aux regards furieux et pleins de haines pour ces étrangers.
Du haut du temple, Daphné regarda sa meilleure amie les enfermer dans la grotte des prisonniers puis la conseillère la rejoignit. Elle inclina poliment la tête;
"Nous avons trouvés ces hommes-là près du temple de Quetztlac...Ils tentaient de s'y introduire en force. Nous les avons attaqués et capturés. Une dizaine d'entre eux sont morts...et nous avons perdus quatre des notres. Leur chef dit qu'ils esscayent de s'abriter d'un danger. Un mensonge. Il n'y a que ça qui sort de leur bouche!" Ricnana Févriel. Une pause, puis: "Bientôt la Pleine Lune. On aura de quoi faire pour donner plaisir à Daémis."
Petit sourire de la Grande Prêtresse qui hovha la tête.
Vint la nuit du sacrifice; Févriel ammena le chef des humains sur l'autel et aidé de deux guerrières l'allongèrent nu sur le marbre poli et noir. Elles attachèrent ses jambes et ses bras. L'homme continuait à se débattre et à crier comme il pouvait, mais un baillon l'êmpêchait de se faire comprendre.
Le rituel commença.
Une Prêtresse apporta un coussin de soir rouge sur lequel était posé une dague à la lame tranchante et courbe. L'homme fit les gros yeux alors que la Grande Prêtresse entamait un chant.
Elle prit le couteau par le manche et le brandit au-dessus de sa tête, lame vers le bas, les deux mains sur le pommeau. Elle regarda le jeune homme. Elle le voyait pour la première fois de près et elle sentit son coeur battre alors à tout rompre. Elle crut n instant qu'il allait sortir de son corps mais il resta en place. La formule magique arrivait à la fin. Il fallait abattre le couteau...
Mais quelque chose l'en empêchait. Elle avait les yeux fixés sur ceux du jeune homme terrifié. Elle détourna le regard et le leva evrs son amie qui hocha discrétement la tête.
Elle ne put se résoudre a abattre sa lame.
Févriel comprit ce qui se passait. Elle fit un rapide signe dses doigts sans que personne ne la voit et aussitôt, Daph,né commença à abaisser sa lame.
Un cri retentit.
Surprises, la Grande Prêtresse et la prêtresse se détournèrent du furtur sacrifié pour voir des gens courir dans la ville paniqués. Une énorme cérature avançant, balançant de multiples bras garnis de pointes, de pinces, de tentacuiles tout autour. Ses trois têtes regardaient tout autour de lui, des rangées de dents longues et aigusiés déchiquetaient les guerrières amazones venant l'affronter. Des dizaines de soeurs gisaient sur le sol, mortes.
Les Déesses Noires se précipitèrent en bas des marches, suivis de Prêtresses et de Druidesses. Des dizaines et des dizaines de orts fut lancés sur la créature sans aucun résultat que des sursauts de sa part.
Le sacrifié parvint à se libérer de son baillon et tourna la tête vers la Grande Prêtresse, pétrifié sur place, pâle comme la mort.
"Les yeux! Crevez lui les yeux...et décapitez le...les trois têtes!"
Daphné dut faire un énorme effort de volonté pour se ressaissir. Elle pointa ses doigts vers la crétaure et des éclairs bleus allèrent se ficher sur la bête pour la distraire. Mentalement, elle ordonna à Févriel et aux guerrières de crever les yeux de la créature et ensuite de la décapiter...Ce qu'elles firent.
La bête mourut rapidement, mais laissa des dizaines de guerrières et de paysannes sur le sol, baignant dans des mares de sang. C'était la rpemière fois que Daphné voyait autant de sang et elle en frémit. Sa condition de Grande Prêtress l'empecha de pleurer, mais elle avait les yeux embués.
Févriel la rejoingit, essouflée, la lame pleine de sang vert gouttant sur le sol.
"Comment...Comment tu as sur?" Balbutia-t-elle.
Daphné désigna le jeune homme tojujours attaché.
"C'est lui" et elle rougit violemment.
Févriel le regarda et dit
"Ainsi, c'était elle la créature qui vous attaquez...c'était don vrai"
Il ne put que hocher la tête vu la situation dans laquelle il était. Il rougit à son tour.
Févriel prit le couteau des mains de son amie.
Le jeune homme la regara faire, apeuré.
Mais contre toute attente, elle lui trancha les liens.
"Partez d'ici avec vos hommes mais ne revenez jamais..."
Le jeune homme se leva prudemment;, regarda tour à tour la Grande Pe^tresse et Févriel et se mit à dévaler les escaliers vers la grotte. La prêtresse le suivit.
Daphné regarda l'homme s'éloigner avec une pointe au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://Vergil1140.skyrock.com
Hagrim l'Elgidum
Grand Archiviste
Grand Archiviste
Hagrim l'Elgidum

Nombre de messages : 944
Age : 30
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/10/2007

Histoire de la grande prêtresse Daphné Empty
MessageSujet: Re: Histoire de la grande prêtresse Daphné   Histoire de la grande prêtresse Daphné EmptyLun 3 Déc 2007 - 7:11

Elle savait qu'elle n'aurait jamais du aller au combat, mais la Grande Petresse de Tzacotl avait eu besoin d'aide et en tant qu'amie, Daphné ne pôuvait pas la laisser seule.
Elle était donc parti avec ses soeurs d'armes et était tombé dans une embuscade tendu par des Skavens. Les rats géant étaient rapides. A chaque coup, une Amazone tombait. Daphné employait à bon escient ses formules magiques et tuait coup sur coup ses adversaires tandis que sa Garde d'hOnneur composé des fameuses Déesses Noires tailladaient les rangs adverses pour empêcher les skavens de s'approcher de leur maîtresse.
Elles sétaiebnt repliés vers une sorte de colline. Daphné connaissait le coin comme sa poche pour y être souvent venue seule.
Aujourd'hui, elle combattait. Les archères lapidaient les rangs ennemis tandis que plus bas, aux pieds de la colline, les rats abattaient les guerrières. De sa position, entourée de deu prêtresses, Daphné projetaient sa magie avec l'énergie du d"ésespoir en se disant qu'il y avait de grande chance qu'elle y perde la vie.
Et la Grande Prêtresse de Tazcotl se trouvait à cent milles d'ici. C'était trop loin.
L'ennemi parvint à se frayer un passage et une vingtaine de rats grimpèrent la colline sous les assauts de la magie et des flèches combinés. Beaucoup y laissèrent la vie mais les autres atteignirent les archères qui dégainèrent leur dague. Un massacre s'opéra alors. Une prêtresse dégaian sa rapière et se jeta dans la mêlée, faisant tournoyer sa lame. Plusieurs rats furent tués avant que la jeune femme ne se fasse abattre par une maudite arme ennemi étrange et dangereuse. Daphné tourna une main vers l'asassin et lui lâcha un éclair dans le museau. Le rat glapit avant de s'effondrer mort.
Mais la victoire arrivait pour les Skevans. Ils étaient nombreux. Trop.
La seconde prêtresse fut abattu par un chamane Skaven. Une Amazone perdit la vie en se jetant juste à temps devant la Grande Prêtresse. Les Desses Noires reculèrent et formèrent un dernier carré autour de leur chef avec l'aide des dernières archères et guerrières.
Les démonettes jaillirent enfin de leur cachette et talladèrent les rangs à coups de griffes et de crocs. Surpris, les rats se détournèrent de leur cible principal pour se concnetrer sur elle.
Les démonettes furent vite mise en fuite laissant une dizaine d'entre elles sur le carreau.
Alors, les Skavens se tournèrent vers la Grande prêtresse. Plusiuers éclairs jaillirent de ses doigts et trois rats furent tués. La foudre s'abattit sur la tête d'un autre le carbonisant. Plusieurs rats couinèrent mais il en fallait plus pour les détourner de ler objectif. D'ailleurs, leurs chefs étaientr avec eux, en retrait, examnant la bataille avec joie.
Une dague vola et perfora la gorge d'un Amazone qui tomba à genoux avant de s'effrondrer. Une étrange lueur verda^tre apparut et frappa une Desse Noire, la tuant sur le coup.
Les armes magiques. Satanées armes magiques. Les Skavens étaient des couards...
Un autre tir et une autre amazone mourut aux pieds de Daphné qui commença à paniquer. Pourtant elle tint bon. Elle tourna une main vers un rat géant et lui projeta plusieurs éclairs sur le museau et le torse. Le rat s'écroula sur son maître l'etouffant. Deux victimes pour le prix d'une.
Les rats étaient tous proche maintenant et d'autres arrivaient de toute part, grimpant la colline. Les guerrières frémirent mais tinrent bon lorsque la première vague s'échoua sur eux. Aucune ne rendit âme, en revanche, une dizaine de skavens jonchaient le sol. Ce fut à peut près la même chose lors des trois vagues suivantes.
Hélas, les guerrières commençaient a être fatigué et Daphné était épuisé. Elle dégaina son épée tout en projetant un éclair sur le museau d'un assassin skaven, l'envoyant bouler hors de la colline.
Une nouvelle vague.
Quatre amazones succombèrent deux autres furent blessés contre six skavens au sol. Encore une. Sept amazonse s'écroulèrent, mortes contre cinq skavens.
Le rapport deforce était déséquilibré.
Daphné alla au combat. Elle trancha une tête, deux torses, traça des sillons sanglants dans des ventres poilus. Des couinement atrice retentirent au milieu des gémissements et des râles d'agonies des deux camps.
Les skavens sentaient la victoire proche et forcément acquiese.
Daphné et les Amazones voyaient la défaite proche et certaine.
Jusqu'à ce qu'un cor retentisse deux fois.
Les combats se turent. Les skavens pivotèrent vers le bruit.
Une marée de chevaliers s'abattirent sur eux suivit de soldats armés d'hallebardes.
Surpris et apeurés, les skavens s'enfuir, la queue entre les jambes.
Interloquées, les Amazones virent une horde de soldats humains s'immobiliser devant eux.
La Grande Prêtresse vit alors un homme s'approcher dans une cuirasse bleue avec une fleur de lys dorée en relif au centre du plastron. Elle sourit sans s'enr endre compte.
"Il" était là. C'était leur chef.
Il lui fit un signe amical. Elle voulut dire quelque chose, ouvrit la bouche, mais rien 'nen sortit. Elle la referma. LE cavalier tourna bride. Et s'éloigna. ses hommes l'imitèrent.
Bientôt, il ne restait plus que Daphné et les survivantes, la plupart blessées, entourés de cadavres sanguinolent.
Avec tristesse, elle ordonna d'enterrer les amazons mortes et de brûler le corps deces diabloques skavens...
Puis, elles retournèrent dans sa ville...une seule idée en tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://Vergil1140.skyrock.com
 
Histoire de la grande prêtresse Daphné
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire du réveil d'une armée nécron
» Un peu d'Histoire: L’éthique chevaleresque
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons :: Avant-post de Karaz Rhun - Divers :: Warhammer Battle [Tout sauf les Nains!] :: [Warhammer Battle] Histoires, scénario, background & récits-
Sauter vers: