Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons

Jeux et loisirs
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue Invité

Nouveautés:
Blog : Si vous souhaitez un mini article tout les jours qui parle de nains ou ce qui les concernent, c'est ici!

Pour ceux qui veulent "Discord" (logiciel vocale gratuit) entre Nains:
Demander l'adresse par mp à "Grodbur Kazgar" membre du forum.

Partagez
 

 [Culture] La culture des Nains

Aller en bas 
AuteurMessage
Romarik Levert
Administrateur
Administrateur
Romarik Levert

Nombre de messages : 5742
Age : 34
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 30/04/2005

[Culture] La culture des Nains Empty
MessageSujet: [Culture] La culture des Nains   [Culture] La culture des Nains EmptyVen 5 Sep 2008 - 2:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Les nains constituent l'une des plus antiques races qui soient. Les Montagnes du Bord du Monde, cette vaste chaîne escarpée qui marque les limites orientales du Vieux Monde, sont depuis l'aube des temps leur domaine : c'est là, parmi les pics colossaux et les précipices vertigineux, qu'ils bâtirent jadis d'immenses forteresses souterraines. À son zénith, leur royaume reliait les latitudes les plus extrêmes, tandis que leurs mines couraient jusqu'au centre de la terre. Mais ces jours glorieux sont à présent révolus : de nombreuses forteresses sont désormais en ruine, ou occupées par de vils ennemis. Les hauts faits du passé ne résonnent plus que dans de vieilles sagas chantées dans les halls mi-déserts des rares forteresses encore habitées.

Les nains sont les meilleurs mineurs du monde, et ils n'ont eu de cesse de fouailler le sous-sol de leurs demeures de pierre à la recherche d'or, de joyaux ou autres ressources minérales. De ces matériaux ils tirent toutes sortes d'objets de valeur, aussi bien des armes et des armures que des couverts somptueux, des plats ouvragés et des joyaux ciselés avec une maîtrise inégalable. Sous chaque forteresse naine s'étend un labyrinthe de cavernes et de tunnels percés ou élargis au fil des siècles comme les nains creusaient de plus en plus profondément en quête de nouvelles richesses.

Ce sont des artisans habiles, qui tentent de se surpasser en tout ce qu'ils entreprennent. Un nain ne saurait s'abaisser à créer un objet imparfait ou hâtivement conçu. Qu'il s'agisse de forger une hache ou un corselet, d'ériger des fortifications ou de mettre au point l'une des surprenantes machines de la Guilde des Ingénieurs, l'ingéniosité et l'adresse des nains restent sans égales. Il n'est pas d'autre race, pas même les hauts elfes qui comptent de fameux maîtres artisans, qui puisse se mesurer à l'adresse et à la dextérité des nains.

Ils se procurent tout ce dont ils ont besoin en vendant des objets manufacturés et des matières premières à leurs voisins. Quelques récoltes poussent entre les murs des forteresses, et du bétail robuste paît sur les hauteurs. Mais les terres fertiles y sont rares, et les nains font de piètres fermiers, bien qu'ils restent des chasseurs émérites, capables de trouver viande et fourrures quelle que soit l'altitude. Fruits et légumes arrivent par le biais de colporteurs, qui obtiennent en échange de l'or et des métaux. Si les routes viennent à être coupées par la guerre ou que leur forteresse est assiégée, les nains se serrent la ceinture et se contentent d'un régime à base de pain de pierre, un aliment coriace obtenu en mélangeant des céréales sauvages à la de roche réduite en poudre, qui devient nettement plus comestible lorsqu'elle est arrosée de bonne bière naine ! De fait, celle-ci est si riche qu'il est possible de survivre plusieurs semaines en s'en nourrissant exclusivement. Toute forteresse dispose de vastes réserves de cette boisson et tire une grande fierté de son efficacité et de sa saveur.

Les nains sont un peuple austère et exceptionnellement fier. Ils sont avares de louanges, voire d'une mauvaise foi consommée lorsqu'il s'agit de célébrer les réussites des autres races, mais ils respectent trois choses par-dessus tout : l'âge, la richesse et le talent. Bien entendu, un nain sera toujours prêt à soutenir que son peuple est le plus ancien, que ses ancêtres avaient amassé une immense fortune et que les nains sont les artisans les plus doués du monde. Il ne s'agit point de vantardises, simplement d'un constat de leur part.

À moins de tomber au combat ou de subir quelque autre malheur, un nain peut vivre très longtemps. La longueur et l'épaisseur de sa barbe indiquent son âge et sa sagesse, c'est pourquoi les nains sont immensément fiers de leur barbe, et jamais ne la coupent ni ne la raccourcissent. Quelle que soit leur entreprise, des nains ne sachant que faire s'en remettront toujours à celui d'entre eux dont la barbe est la plus longue, car il détiendra invariablement la solution la plus sage.

Les nains vouent un respect profond aux choses anciennes, et leur accordent une grande valeur en raison des souvenirs qui leur sont liés. Lorsqu'un artisan nain meurt, son ouvre lui survit et devient un lien tangible avec le passé. La préservation et l'utilisation continue d'antiques objets ou bâtiments est une forme de respect et de vénération de leur créateur. Tous les artisans nains savent comment reforger de vieilles armes, ou incorporer de vieilles reliques dans leurs propres créations.

Amasser des richesses est une autre des grandes passions des nains. C'est un peuple industrieux, qui n'a pas peur de travailler dur pour faire fortune. Lorsqu'un nain meurt, ses biens sont répartis entre les membres de sa famille, et se transmettent de génération en génération. Le trésor familial est sacré, à la fois pour sa valeur intrinsèque et pour le lien qu'il symbolise entre les vivants et les morts. Aucun nain ne se sent tout à fait complet s'il ne dispose pas d'un magot assez haut pour pouvoir s'asseoir dessus.

De fait, les trésors des anciens seigneurs nains pouvaient atteindre des proportions proprement légendaires. Même en ces temps de déclin, les richesses des dernières forteresses attirent irrésistiblement orques, gobelins et autres pillards, mais les nains sont coriaces, et la plupart de leurs forteresses ont survécu à l'épreuve du temps.



Néanmoins, au fil des millénaires, plusieurs grandes citadelles sont tombées face aux peaux-vertes et aux envahisseurs de tout crin, leur population dispersée ou massacrée, leurs trésors perdus aux quatre vents.

Les nains ont un solide sens de l'honneur, basé sur le principe de la parole donnée. Si un nain fait une promesse il s'y tient, quoiqu'il lui en coûte. De même, un nain se doit de rester fidèle aux serments de ses ancêtres, quand bien même ils seraient vieux de plusieurs millénaires. Mais en retour, il attend des autres qu'ils tiennent avec autant d'ardeur leur parole, et se retournera vers les proches de tout briseur de serment pour obtenir compensation.

La pire insulte qui puisse être faite à un nain est de briser la parole qui lui fut donnée, mais c'est aussi une grave erreur. Cette injure sera en effet commémorée à jamais, et se verra un jour ou l'autre vengée. Les trahisons subies par le peuple nain sont consignées dans un ouvrage massif conservé à Karaz-a-Karak, appelé le Grand Livre des Rancunes. Tout contact avec un étranger est précédé d'une consultation de ce grimoire, qui est ce qui s'approche le plus d'une chronique de l'histoire naine. Son contenu fait en outre partie du folklore des nains, et nombre d'entre eux connaissent par cour le récit des affronts subis par leur peuple.

Les nains ne savent guère la magie dans le sens où elfes et humains la pratiquent, et ne disposent d'aucun sorcier. Leurs seules connaissances des arcanes sont liées à leur artisanat. Les Seigneurs des Runes créent de nombreux artefacts magiques, les plus éminents étant des armes et des armures enchantées. Ce sont les maîtres du savoir runique, autrement dit l'art de piéger l'énergie magique dans des objets. Cette science se transmet de bouche à oreille depuis l'époque des premiers ancêtres, mais la connaissance des plus puissantes runes reste un secret bien gardé par une poignée des plus vénérables Maîtres des Runes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Romarik Levert
Administrateur
Administrateur
Romarik Levert

Nombre de messages : 5742
Age : 34
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 30/04/2005

[Culture] La culture des Nains Empty
MessageSujet: Re: [Culture] La culture des Nains   [Culture] La culture des Nains EmptyDim 17 Aoû 2014 - 8:01

[Archives] Sources du livre d'armée V6 :

Âge, Richesse et Talent

Citation :
À moins de tomber au combat ou de subir quelque autre malheur, un nain peut vivre très longtemps. La longueur et l'épaisseur de sa barbe indiquent son âge et sa sagesse, c'est pourquoi les nains sont immensément fiers de leur barbe, et jamais ne la coupent ni ne la raccourcissent. Quelle que soit leur entreprise, des nains ne sachant que faire s'en remettront toujours à celui d'entre eux dont la barbe est la plus longue, car il détiendra invariablement la solution la plus sage.

Les nains vouent un respect profond aux choses anciennes, et leur accordent une grande valeur en raison des souvenirs qui leur sont liés. Lorsqu'un artisan nain meurt, son ouvre lui survit et devient un lien tangible avec le passé. La préservation et l'utilisation continue d'antiques objets ou bâtiments est une forme de respect et de vénération de leur créateur. Tous les artisans nains savent comment reforger de vieilles armes, ou incorporer de vieilles reliques dans leurs propres créations.

Amasser des richesses est une autre des grandes passions des nains. C'est un peuple industrieux, qui n'a pas peur de travailler dur pour faire fortune. Lorsqu'un nain meurt, ses biens sont répartis entre les membres de sa famille, et se transmettent de génération en génération. Le trésor familial est sacré, à la fois pour sa valeur intrinsèque et pour le lien qu'il symbolise entre les vivants et les morts. Aucun nain ne se sent tout à fait complet s'il ne dispose pas d'un magot assez haut pour pouvoir s'asseoir dessus.

De fait, les trésors des anciens seigneurs nains pouvaient atteindre des proportions proprement légendaires. Même en ces temps de déclin, les richesses des dernières forteresses attirent irrésistiblement orques, gobelins et autres pillards, mais les nains sont coriaces, et la plupart de leurs forteresses ont survécu à l'épreuve du temps.

Néanmoins, au fil des millénaires, plusieurs grandes citadelles sont tombées face aux peaux-vertes et aux envahisseurs de tout crin, leur population dispersée ou massacrée, leurs trésors perdus aux quatre vents.

Les nains ont un solide sens de l'honneur, basé sur le principe de la parole donnée. Si un nain fait une promesse il s'y tient, quoiqu'il lui en coûte. De même, un nain se doit de rester fidèle aux serments de ses ancêtres, quand bien même ils seraient vieux de plusieurs millénaires. Mais en retour, il attend des autres qu'ils tiennent avec autant d'ardeur leur parole, et se retournera vers les proches de tout briseur de serment pour obtenir compensation.

La pire insulte qui puisse être faite à un nain est de briser la parole qui lui fut donnée, mais c'est aussi une grave erreur. Cette injure sera en effet commémorée à jamais, et se verra un jour ou l'autre vengée. Les trahisons subies par le peuple nain sont consignées dans un ouvrage massif conservé à Karaz-a-Karak, appelé le Grand Livre des Rancunes. Tout contact avec un étranger est précédé d'une consultation de ce grimoire, qui est ce qui s'approche le plus d'une chronique de l'histoire naine. Son contenu fait en outre partie du folklore des nains, et nombre d'entre eux connaissent par cour le récit des affronts subis par leur peuple.

Les nains ne savent guère la magie dans le sens où elfes et humains la pratiquent, et ne disposent d'aucun sorcier. Leurs seules connaissances des arcanes sont liées à leur artisanat. Les Seigneurs des Runes créent de nombreux artefacts magiques, les plus éminents étant des armes et des armures enchantées. Ce sont les maîtres du savoir runique, autrement dit l'art de piéger l'énergie magique dans des objets. Cette science se transmet de bouche à oreille depuis l'époque des premiers ancêtres, mais la connaissance des plus puissantes runes reste un secret bien gardé par une poignée des plus vénérables Maîtres des Runes.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
[Culture] La culture des Nains
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La culture du Blé (N I)
» Culture Historique
» Le point Culture
» ♂♂ La culture du noeud gay ♀♀
» Skavens vs Nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons :: Les Grandes pièces de Karaz Rhun :: [Nains/War] Les bibliothèques [Nains et les ouvrages officiels de warhammer!]-
Sauter vers: