Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons

Jeux et loisirs
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue Invité

Nouveautés:
Blog : Si vous souhaitez un mini article tout les jours qui parle de nains ou ce qui les concernent, c'est ici!

Pour ceux qui veulent "Discord" (logiciel vocale gratuit) entre Nains:
Demander l'adresse par mp à "Grodbur Kazgar" membre du forum.

Partagez
 

 Aulê [Tolkien]

Aller en bas 
AuteurMessage
Romarik Levert
Administrateur
Administrateur
Romarik Levert

Nombre de messages : 5742
Age : 34
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 30/04/2005

Aulê [Tolkien] Empty
MessageSujet: Aulê [Tolkien]   Aulê [Tolkien] EmptyDim 14 Oct 2007 - 6:47

[Sources: Tokiendil et les annales de Valinor]

Aulê est celui qui as créer les nains dans l'oeuvre de Tolkien. Il serait judicieux de ne pas l'ignorer.

Qui est Aulê?

Citation :
Aulë est un personnage créé par J.R.R. Tolkien, qui apparaît dans Le Silmarillion.

Il est l'un des Valar, le plus puissant après Manwë, Varda et Ulmo. Il est l'époux de Yavanna. C'est lui qui façonne les matériaux qui composent Arda, la Terre, pour former son relief et qui érige les deux Lampes. Impatient d'attendre l'arrivée des Enfants d'Ilúvatar (les Elfes), il modèle les Nains, puis supplie Ilúvatar de les laisser vivre. Il protège particulièrement les Nains, qui l'appellent Mahal, et les Noldor, à qui il apprend l'art de forger. C'est grâce à lui que Fëanor peut forger les Silmarils.

Citation :
"Aulë n’a guère moins de pouvoir que Ulmo. Sa suzeraineté s’étend sur toutes les substances dont Arda est composée. Au début il avait surtout travaillé de concert avec Manwë et Ulmo la configuration des terres était de son fait. Il est forgeron et maître en tous les arts, il prend autant de plaisir aux travaux qui demandent une main habile, si petits soient-ils, qu’aux majestueux palais d’antan. Lui appartiennent les gemmes enfouies dans la Terre, l’or qui brille dans les paumes, comme les parois des montagnes et le lit des mers."

Le Silmarillion

Aulë, était un Ainu qui décida de descendre du Vide Eternel pour façonner Eä. Il devint un Vala faisant parti des Aratar et était le Créateur de Montagnes. Ce fut grâce à lui, qu'Arda prit formes. Il créa les lampes Illuin et Ormal qui furent les premières lumières du monde. Après leur destruction et celle des arbres Laurelin et Telperion par Melkor, il forgea les vaisseaux qui portèrent le Maia Tilion conducteur de la Lune et Arien, la Maia conductrice du Soleil. Il était le créateur de tous les métaux dont le Tilkal et de pierres précieuses. Ce fut lui qui fabriqua la chaîne indestructible, Angainor qui lia Melkor durant sa captivité. Aulë fut également le concepteur de certaines demeures des Valar, notamment du Taniquetil pour Manwë et Varda, et aida Lórien à bâtir Murmuran.

Dans son impatience de voir la venue des Premiers-Nés d'Eru, il créa la race des Nains, la façonnant en secret dans une caverne sous les montagnes de la Terre du Milieu, puis leur donna vie. Il les conçut, tel que nous les connaissons aujourd'hui, robustes et résistants, car l'apparence des enfants d'Eru n'était pas claire dans son esprit. Il les instruit dans un langage qu'il leur avait inventé, le khuzdûl et leur enseigna son savoir et son talent. Les Nains le nommaient Mahal, le Créateur, mais bien qu'il parvînt à leur donner existence, il ne pouvait leur donner une volonté propre et ce fut Eru qui la leur accorda en les sanctifiant. Cependant, Aulë dût se résigner à attendre à la demande d'Eru l'Eveil des Elfes avant que les Nains ne fassent leur apparition, alors il les allongea sous la montagne et les plongea dans un profond sommeil.

A la venue des Elfes, Aulë affectionna tout particulièrement la race des Noldor, ces Eldar apprirent beaucoup de lui, car ils partageaient la même passion de la forge. Ses plus fervents admirateurs étaient nommés les Aulendil, les Amis d’Aulë, dont Mathan faisait notamment parti ou les Aulendur, les Servants d’Aulë et parmi eux étaient les plus adroits forgerons et créateurs, ils étaient dévoués au Vala. Aulë fut également déçu du départ des Noldor départ après l'assassinat de leur seigneur Finwë et du Massacre Fratricide d'Alqualondë qui leur permirent de s'emparer des bateaux Teleri pour quitter Aman. A ce jour, il ne souhaita ne plus nommer cette race Noldor, mais Eldar.

Aulë et les nains:

Citation :
« Alors Aulë s'empara d'un grand marteau pour écraser les Nains et ses larmes coulaient. Mais Ilúvatar eut pitié d'Aulë et de son désir, à cause de son humilité. Les Nains pris de peur se courbaient sous le marteau et ils baissaient la tête et imploraient pitié. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 2

Citation :
Le culte chez les nains
"Ils disent qu’Aulë, le Constructeur, qu’ils appellent Mahal, prend soin d’eux et les rassemble chez Mandos dans des cavernes
séparées des autres et que jadis il avait annoncé à leurs Pères qu’à la Fin des Temps Ilúvatar les bénirait et leur ferait place parmi ses
Enfants
." - Le Silmarillion

"Aulë médita sur la substance de la Terre, lui qu’Ilúvatar n’avait guère moins doté que Melkor en talent et en savoir, mais Aulë
trouve sa joie et sa fierté dans l’acte de création et dans le résultat de cette création, non dans sa possession ni dans sa maîtrise
." - Le
Silmarillion

L’époux de Yavanna, avec laquelle il partage les éléments de la Terre, peut-être même plus profondément, est Aulë le Forgeron,
le Créateur des Montagnes, maître de tous les artisans, du métal et des pierres précieuses. Il est appelé Mahal (« Père » en Khuzdul), par les
nains, car il est la Puissance qui a créé ce peuple à partir de la terre et de la pierre. Malgré leur imperfection, les nains étaient forts et tenaces
et aimait tout ce que touchait leur seigneur.
Aulë était aussi l’ami et le tuteur des Noldor, qui ont les premiers taillé les gemmes et excellé dans la construction de cités de
pierre. Ils venaient souvent dans ses demeures, creusant profondément les montagnes de Valinor et apprenant beaucoup de ses talents. La
plus grande oeuvre d’Aulë au début du Monde a été la création des formes de la Terre elle-même.
A l’instar des autres peuples de la Terre du Milieu., il n’y a pas vraiment de culte chez les nains. Toutefois, ils ont l’esprit
conservateur, aussi une sorte de religion peut s’apparenter à cette conservation des traditions qui encore au Troisième Age ressemblent à
celle des Sept Pères. De plus les nains sont généralement superstitieux.
Il n’y a donc pas de rite organisé autour d’Aulë, pas de jour saint, pas de prière formelle ni de jour de pratique régulière de culte si
ce n’est celui des naissances, du passage à l’âge adulte, des mariages, des décès, ou de tout événement marquant de la vie dans lesquels les
traditions ont une force.
Les morts sont toujours ensevelis dans la roche (tombeau, crypte ou cairn). Ils ne sont jamais mis dans la terre. Si les
circonstances l’empêchent, les corps sont incinérés.
Quand ils en sentent le besoin ou qu’ils sont tourmentés, les nains se tournent vers Aulë. Cette vénération est intérieur et
personnelle. Elle peut s’accompagner de chants des hauts faits du passé, ou tout simplement de la remémoration de ses ancêtres, et par voie
de conséquence du Père fondateur (Durin Ier l’Immortel pour ceux de sa Maison). Toutes les croyances fondamentales reposent sur la
personnalité d’Aulë, sur sa création des Sept Pères et sur le chiffre « 7 ». Chaque maison est un lignage, et tous les nains se sentent appartenir
à une même famille au sein de leur maison. Ils se voient également comme une partie de l’âme de leur premier Père. Ainsi ils vénèrent leurs
ancêtres plus que tout autre chose et croient que le coeur vivant de leur esprit familial réside en chaque Roi nain.

Citation :
Impatient de la venue des Enfants d'Ilúvatar, Aulë créa en secret les Nains, endurants et robustes pour résister à Melkor. Ainsi naquirent les Sept Pères des Nains dans une caverne sous les montagnes de la Terre du Milieu. Lorsque Aulë les eut achevés, il leur enseigna la langue qu'il avait conçue pour eux, le khuzdul, et c'est alors qu'Ilúvatar s'adressa à lui. Il lui demanda pourquoi il avait agi ainsi, et lui expliqua que ses créatures ne pourraient vivre que lorsque sa pensée serait fixée sur eux, pour retomber inertes comme des marionettes sitôt qu'il tournerait son esprit vers d'autres problèmes. Aulë lui répondit qu'il ne désirait pas cela, et qu'il voulait en fait avoir des êtres différents de lui à aimer et éduquer, pour leur montrer la beauté d'Eä. En pleurant, il demanda s'il devait les détruire, et s'empara d'un marteau comme pour s'exécuter. Mais Ilúvatar eut pitié d'Aulë, et les Nains, terrifiés, demandaient grâce. Ilúvatar annonça alors à Aulë qu'il les avait acceptés dans son dessein, et que les Nains avaient désormais une volonté propre. Ilúvatar posa cependant comme condition que les Nains dussent s'éveiller après les Premiers-Nés, afin que l'impatience d'Aulë ne fût pas récompensée. Il prédit ensuite qu'il les éveillerait le moment venu, et que des luttes opposeraient souvents les Nains aux autres Enfants d'Ilúvatar.

Les Nains vivent plus longtemps que les Hommes, mais pas éternellement. Les Elfes croyaient autrefois qu'à leur mort, les Nains retournaient à la terre et aux roches. Les Nains, au contraire, disent que Mahal, leur créateur, les rassemble chez Mandos avec leurs Pères, dans des cavernes à l'écart des autres, et qu'il a prédit à leurs Pères qu'à la fin des Temps, Ilúvatar leur donnera une place parmi ses Enfants et qu'ils aideront Mahal à reconstruire Arda après la Dernière Bataille.

Aulë conta finalement à sa compagne Yavanna la conception des Nains et leur acceptation par Ilúvatar, et celle-ci, attristée, lui dit que puisqu'il avait agi en secret, ceux-ci n'auraient que peu d'amour pour les arbres de Yavanna, qu'ils abattront sans remords. Aulë lui répondit qu'il en serait de même pour les Enfants d'Ilúvatar, car c'est à eux qu'Eru donna la Terre. Yavanna fut alors inquiète de ce qui pourrait advenir en Terre du Milieu, craignant la corruption de Melkor. Elle se rendit auprès de Manwë, et lui demanda si les Enfants d'Ilúvatar pourraient disposer à leur guise de ses créations. Manwë le lui confirma et s'interrogea sur sa demande, et elle lui avoua sa peur que toutes ses œuvres soient à la merci du pouvoir d'autrui. Manwë voulut alors savoir ce qu'elle voudrait préserver, et elle constata que les kelvar, les animaux, savaient s'enfuir ou se défendre, mais que les olvar, les végétaux, en étaient incapables et tout particulièrement les arbres. Elle exprima son désir que les arbres puissent parler et punir leurs bourreaux.

Manwë médita sur le souhait de Yavanna, puis revint auprès d'elle. Il lui dit qu'Ilúvatar avait prédit qu'à la naissance des Enfants, Yavanna invoquerait des esprits lointains qui se mêleraient aux kelvar et aux olvar, puis il lui rappela que dans le chant, leurs pensées s'étaient croisées et envolées comme de grands oiseaux au dessus des nuages, et il lui révéla que les Aigles s'élèveraient avant l'éveil des Enfants. Heureuse, Yavanna souhaita que les Aigles nichent dans les plus hauts des arbres, mais Manwë expliqua qu'ils vivraient dans les montagnes pour entendre ceux qui les invoquent, car il y aurait déjà les Bergers des Arbres dans les forêts pour en prendre soin.


Aulê [Tolkien] Bannie16  Aulê [Tolkien] Bannia16
Revenir en haut Aller en bas
 
Aulê [Tolkien]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gerateur, l'intégriste de Tolkien
» Pour les fans de Tolkien
» une carte étonnante...
» [Quête - Les Collines d'Emyl Muil] Chutes du Rauros [Résolu]
» Cidre & Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons :: Brasserie de Karaz Rhun - Univers divers [Uniquement Nains] :: [Tolkien] Le Hobbit & Seigneur des anneaux [Nains uniquement]-
Sauter vers: