Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons

Jeux et loisirs
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue Invité

Nouveautés:
Blog : Si vous souhaitez un mini article tout les jours qui parle de nains ou ce qui les concernent, c'est ici!

Pour ceux qui veulent "Discord" (logiciel vocale gratuit) entre Nains:
Demander l'adresse par mp à "Grodbur Kazgar" membre du forum.

Partagez | 
 

 L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Romarik Levert
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5662
Age : 33
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 12 Avr 2013 - 23:28

Gromdal Drekgiti a écrit:
Notre bon roi a du prendre une mauvaise source, ou du moins une source non officielle car j'ai devant moi un livre de la BL, donc une source sûre et surout officielle, qui me certifie que Barunbin Throndinson est bel et bien le roi actuel de Zhufbar...'

Non, je ne me trompe absolument pas... Puisque ceux de la bibliothèque ne sont que cité dans les livres officielles cités et produits par games worskhop eux mêmes. Elles ne viennent aucunement de moi.... Regarde toi même ce livre: "sous licence de Games workshop".
Donc aucune mauvaise source et surtout ....officielle! A ne pas comparer avec un roman (!) qui lui est sous licence:" bibliothèque interdite". La bilbiothèque a obtenu les droits d'écrire sur leurs univers et de reprendre leurs logos. ça n'en fait pas d'eux des officielles de games workshop....nuance.

Games workshop a le loisir de choisir tout ce qui leur chante. Et les auteurs ...encore plus! Puisqu'ils bossent à Games workshop, ils ont les droits d'ajouter le fluff ou de combler les trous avec leurs imaginations comme ça leur chante. Même s'ils en modifient légèrement, ça reste cohérent avec l'univers tout de même.


Citation :
cad qu'un auteur officiel est passé par la et donc que nous simples écrivains "non-officiel" sommes obligés de respecter ce fluff établi.

Games workshop a précisé que ce n'est pas exactement ça le but... Leur but est de nous inspirer et de créer la notre. Dès que je retrouve la citation dans le gros livre de règle, je note la page. bon rire


Quoique vous écrivez, même si vous modifiez ou inventez un nom de votre forteresse inexistant, les auteurs ne vont pas vous porter plaintes.... nan mais vrai quoi... moqueur


 
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Lun 29 Avr 2013 - 15:17

Dhorgrek se tenait droit, une épée en bois dans une main et un bouclier dans l’autre. Ces cheveux noirs étaient attachées en une série de tresses et sa courte barbe avait été taillées et décorées. Hormis ces quelques décorations son père lui avait retiré tous signes de richesses. Il ne portait qu’un simple pantalon et une chemise de cuir par-dessus laquelle il avait passé une chemise de maille.
En face de lui se tenait un véritable géant (du moins pour un nain). Skimgorn était, comme à son habitude, torse nu. Ses cheveux de feu descendaient le long de son dos en une tresse impressionnante et sa barbe flottait au vent, comme un feu que le capitaine cracherait en direction de ses ennemis. Cette image était rendue encore plus terrifiante grâce au marteau reposant sur son épaule.
Quelques gardes étaient assis sur des tonneaux ou des pierres, ils ne voulaient pas manquer l’entrainement.

« Attaque-moi ! » Ordonna le gigantesque capitaine.
Le jeune nain, hésitant, obéit quand son adversaire réitéra son ordre et tenta d’envoyer un coup d’épée rapide sur le front de son rival, mais le coup ne toucha rien, le géant avait esquivé.
« Mais comment a t’il fait ? Se demanda le jeune nain. Comment a t’il put bouger si vite ? »
Il se retourna et porta une nouvelle attaque, mais avant qu’elle n’atteigne sa cible un immense marteau avait paré l’attaque. La riposte ne se fit pas attendre et l’attaque fendit le bouclier et jeta le jeune guerrier au sol.
« Relève-toi ! »
C’est ce qu’il fit difficilement, puis il attaqua, espérant que le capitaine serait pris par surprise. Ce fut, au contraire, lui qui fut surpris quand, d’un seul mouvement, le grand guerrier para l’attaque, repoussa le nain et lui fit un croche-pied.
« Peut-être veux-tu que je t’amène une couverture ? Tu es un nain, pas un de ces paresseux dignitaire impériaux qui partent guerroyer couchés sur des litières, relève-toi sur le champ ! »
L’attaque lui avait fait mal, il se releva maladroitement et releva la tête, pour voir un immense poing le frapper avec la force d’un boulet de canon et le renvoyer au sol.
« Ça va prendre du temps » Se dit-il.
Le jeune nain se releva, et l’entrainement repris.

Le soir commençait à tomber, la journée avait été chaude. Le torse tatoué du capitaine était recouvert de sueur et il se tenait toujours debout, posé sur son marteau. Sa tresse c’était défaite durant un exercice et un jeune nain était en train de le recoiffer.
Dhorgrek était assis sur une pierre, tandis que la vieille Grilda soignait ses blessures. Il était épuisé, la chemise de maille était lourde et augmentait sa température. Près de lui s’entassaient les boucliers brisés. Il tourna les yeux et vit Dlarin entre les gardes qui chuchotaient. Ce dernier devait dés à présent lui donner des leçons dans sa tente.
« Je suis pas couché » Se dit le jeune nain fatigué en suivant son maître.

A suivre sournois


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
Gromdal Drekgiti
Longue barbe
Longue barbe
avatar

Nombre de messages : 642
Age : 22
Localisation : Somewhere, beyond the sea ... tralalaaaa
Date d'inscription : 02/09/2012

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 3 Mai 2013 - 9:14

thorinbarbeblanche a écrit:
En face de lui se tenait un véritable géant (du moins pour un nain).
thorinbarbeblanche a écrit:
Comment a t’il put bouger si vite ?
Je sais ! Ce type a du sang d'Elfe ! rire sadique

Grom'




Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
http://karak-grom.webnode.fr/
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 3 Mai 2013 - 12:21

T'as raison oui, un nain accouplé avec un elfe, super idée...
amoché Cette remarque lui a pas plut...


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 3 Mai 2013 - 14:00

« Ça fait vraiment mal. » Dit Dhorgrek à son assemblée en massant son bras douloureux.
Le jeune nain sortait à peine de son entrainement avec Skimgorn, celui si l’avait, comme d’habitude, ridiculisé devant les vieux gardes. Il avait cependant eu le temps d’aller se changer et avait revêtu une tunique de lin brodée sur laquelle se détachaient sa barbe noire tressée et ses longs cheveux noirs. Il se réchauffait autour du feu en mordant avidement dans une cuisse de poulet.
Il était venu avec d’autres nains pour écouter une histoire de Dlarin. Mais celui-ci se sentait fatigué ce soir-là et Ralda l’avait raccompagné jusqu’à sa tente. Ils n’étaient plus que 8 autour du feu.
Les trois fils de Grilda, Skrimor et son imposante barbe brune, Imor dont la barbe naissante était couleur noisette et Drimor aux poils doré, s’occupaient du feu et de la cuisson du gibier que Ralda avait rapportée avec elle, un magnifique cerf. Elle se tenait au côté de son frère qui racontait son ennuyeux entrainement, seulement vêtue d’une cape à capuche vert foncé sur une tunique de cuir. Les seules richesses qu’elle portait se résumaient à un collier en argent et quelques bagues. Mais elle ne prêtait aucune attention à son frère, ses yeux fixaient intensément ceux du beau nain assis en face d’elle, Dorkel, fils de Orkel, l’un des forgerons. Le nain à la barbe couleur terre regardait le doux visage de la jeune ranger aux cheveux châtains, la douce et belle fille du Thane. Cela faisait quelques temps qu’ils se voyaient en cachette, s’échangeant des baisers loin du regard des autres. Ralda s’inquiétait que ses parents le découvre. Sa mère serait transportée de bonheur oui, mais son père ? Et celui de Dorkel ?
Le frère de ce dernier avait les yeux tournés dans une toute autre direction. Lustrant ses longues moustaches, il contemplait la guerrière assise seule de l’autre bout du feu. Kandela la puissante, Kandela la belle guerrière au visage si bien dessiné et au corps musclé si parfait que même les humains la surnommaient « la belle Valkyrie ». D’innombrables jeunes nains auraient donnés leur vie pour un baiser, et plus encore se seraient brulé la barbe pour lui donner un enfant. Mais la naine n’était pas intéressée par toutes ces choses. « Ne rêvez pas messieurs, disait toujours Ralda, ce n’est pas votre feu qu’elle recherche ». En effet, seule la forge et la guerre lui provoquaient du plaisir.

« Moi je dis que tu devrais arrêter de te plaindre sans cesse, peut-être serait tu plus efficace alors. Dit Skrimor, dont les plaintes du nain irritaient les oreilles.
- Qui sait, dis son frère Drimor, il pourrait endormir les orques pendant le combat. » Puis ils se mirent à rire.
- Riez donc petits cuisinier, répondit Dhorgrek. En attendant c’est pas avec vos cuillères que vous tuerez des orques.
- Qui est ce que tu traites de cuisinier ? Demanda Drimor en haussant la voix.
- SA SUFFIT ! Hurla soudain Kandela. Si vous n’arrêtez pas de gueuler c’est moi qui vous apprendrez ce que c’est que de se battre. »
Personne n’osa la contredire. Quand elle s’énerve, même les banshees se taisent de honte et de peur. Le silence fut brisé par la jeune voix d’Imor tandis qu’il goutait un morceau de viande.
« C’est délicieux, de quoi pourrait-on rêver de mieux ?
- Tant de choses, dit le futur Thane. Une armure de gromril, une cape royale et la fidélité des siens.
- Une femme parfaite, dit Dorkel (Ce qui fit lever les yeux à Kandela. Une femme, pourquoi pas des gosses encombrants tant qu’on y est…), un fer à forger et des braises rouges.
- Un mari parfait, répondit tout de suite Ralda (Même réaction de Kandela), une arquebuse chargée et une proie à chasser.
- Faux. » Fit soudain une voix autoritaire dans leur dos.
Dhorgrek se retourna rapidement en entendant la voix du capitaine de la garde. Skimgorn les observait et pointa du doigt Kandela, qu’il entrainait au côté du jeune Dhorgrek et de beaucoup d’autres.
« Kandela, quelle est la meilleure chose qui soit ?
- Un marteau de guerre, des ennemis à briser et leurs cris de douleur et d’agonie.
- Bien, voilà qui est bien parlé. Je veux te voir à l’entrainement demain. Toi aussi Dhorgrek. Allez-vous coucher maintenant »

Ils suivirent son conseil, sauf Ralda et Dorkel qui attendirent d’être seul. Ils restèrent un instant l’un contre l’autre et, après un long baiser, Ralda s’en alla dans la direction de sa tente. Le jeune forgeron allait faire de même quand il crut voir un mouvement du coin de l’œil. Il observa attentivement les buissons. Rien.
« J’ai du rêver » se dit-il en prenant la direction de sa tente. Il devrait aider son père le lendemain et devait récupérer des forces.

Demain serait une rude journée.


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué


Dernière édition par thorinbarbeblanche le Ven 3 Mai 2013 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Urgrim Kargunson
Enfant nain
Enfant nain
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Lille (59)
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 3 Mai 2013 - 14:33

J'adore !!!

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Gromdal Drekgiti
Longue barbe
Longue barbe
avatar

Nombre de messages : 642
Age : 22
Localisation : Somewhere, beyond the sea ... tralalaaaa
Date d'inscription : 02/09/2012

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 3 Mai 2013 - 14:55

Attention ca devient "hot" ! rire sadique

D'ailleurs "walkyrie" s'écrit Valkyrie, pas comme chez Wagner... Siffle
Quand je dis Valkyrie je parle bien des déesses nordiques et guerrieres qui choisissaient les soldats devant mourir a chaque bataille.

Grom'




Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
http://karak-grom.webnode.fr/
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 3 Mai 2013 - 15:12

Si y a que ça pour te faire plaisir je vais changer.
(Et non il n'y aura pas de scène coquines entre nains... Mouais )


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Jeu 16 Mai 2013 - 22:12

Les hommes avaient lancés l’attaque au petit matin. Le campement avait été réveillé par le son des cors des veilleurs et par les tirs des arquebuses des attaquants. La première rafale avait fauchée veilleurs et promeneurs matinales, puis les nains avaient ripostés, usant de leurs arcs, arbalètes et armes à poudre. Une troupe d’hommes d’armes avaient ensuite émergés des buissons, vêtus de noir et de blanc et portant épées, masses, lances et même hallebardes. Les nains, prit au dépourvu, essuyèrent des pertes lors du première assaut mais réussirent à se réorganiser rapidement.
« Repoussez ces pillards » hurlait Thorgrek qui menait un groupe de guerrier ainsi que ces gardes contre une forte concentration d’hommes.
« Venez ici que je vous broie, fils de putes du nord » vociférait Skimgorn tandis qu’in brisait les rotules d’un misérable avec son marteau. Il esquivait et frappait avec la même aisance.
De partout les nains c’étaient équipés et se battaient contre les humains qui hurlaient comme des animaux.

Dlarin était sorti de sa tente, vêtu seulement d’une tunique, quand les attaquants s’étaient manifestés. Il avait eu juste le temps d’enfiler une cotte de maille en écaille et de prendre une hache. En sortant il planta cette dernière dans le dos d’un ennemi qui boutait le feu de son arquebuse. Un jeune guerrier le chargea à la lance. Il esquiva le coup et lui trancha une jambe. Le gamin s’effondra, hurlant pitié et pleurant. Mais le vieux nain n’eut pas le temps de l’achever. Un home d’arme l’attaqua à la hache et le jeta au sol, créant une large entaille sur son front. Tandis que le guerrier levait sa hache, Dlarin appela à l’aide. Son cri fut entendu et le guerrier s’effondra, une flèche plantée dans le dos. Le ranger Yorket s’approcha ensuite de Dlarin.
« Dlarin, réponds-moi ! Réponds-moi ! » Mais il n’obtint aucune réponse, le vieux nain se contentant de geindre.
Il abandonna donc son arc et le mit sur ces épaules, le conduisant en lieu sûr.

L’épée de Thorgrek fauchait des hommes à la dizaine et ceux-ci commençaient à faiblir, mais ils continuaient d’affluer des buissons. Le vieux Thane se sentait fatigué, il avait été blessé et son bras lui pesait. Il savait qu’il ne pourrait bientôt plus rien faire. Il allait mourir ici, de la main d’un homme anonyme ou de sa propre fatigue. C’était la fin…

C’est à ce moment précis qu’ils entendirent tous un son puissant venant d’une des tentes du camp. C’était un sifflement puissant, suivi de divers bruits métalliques. De la tente sortit une chose de la taille d’un ours brun. Cela avait la forme d’un nain, mais entièrement fait de plaques de métal. Son bras droit se terminait par plusieurs arbalètes à répétitions tandis que l’autre combinait divers couleuvrines (petit canon long) et arquebuses. De son dos s’échappaient des tubes produisant une fumée blanche.
La machine se mit à avancer lentement en produisant un fort grondement à chacun de ses pas et Thorgrek put enfin la voir de prêt et compris de quoi il s’agit, car il vit dépasser de ce qui devait être la tête une barbe et des cheveux qu’il connaissait bien. Ils étaient d’un brun très clair, roussis aux extrémités, tout en pics, pointes et autres formes dont l’audace rivalisait avec les tueurs les plus excentriques.
« Davadrok, appela le Thane. Qu’est-ce que c’est que ce…truc ?
- C’est l’avenir » Répondit l’ingénieur. Puis il partit dans un rire strident et fit feu.
Chaque tir abattait un homme et le Thane vit dans leurs yeux que la férocité avait laissée place à la peur. Ils commencèrent à s’enfuir tandis que la machine les poursuivait et les fauchaient comme du blé.
Mais tout d’un coup, la machine s’immobilisa dans un craquement. L’ingénieur eut juste le temps de lâcher un « oh oh » avant que son invention n’explose, le projetant dans les airs. Il parcourut plusieurs mètres en hurlant, suivit d’une trace de fumée noire qui lui faisait comme la queue d’une comète, et il s’écrasa dans les bois.
Leur Némésis détruite, les hommes reprirent légèrement courage, mais la contre-attaque soudaine que mena Skimgorn les fit paniquer et ils s’enfuirent dans les bois, poursuivit par les tirs des rangers qui voulaient empêcher au plus grand nombre de retourner dans leurs chaumières. La bataille était gagnée.

« Davadrok. Davadrok où es-tu ? » Le Thane l’appelait ainsi depuis plusieurs minutes déjà. Au côté de volontaires, il était allé le chercher dans la forêt. Il appela encore et encore. Soudain il entendit la voix d’un de ses rangers.
« Mon Thane, il est ici. »
L’ingénieur était coincé dans les branches d’un arbre touffu dans une position plus qu’inconfortable. Il était couvert de suie et ses poils avaient commencés à bruler. Il ruminait sur les soldats qui se moquaient de lui quand arriva le Thane.
« Davadrok, tu devrais te concentrer d’avantage sur la…sécurité de tes inventions.
- Ce n’était rien, un petit problème au niveau des tubes à vapeur. Mais c’était génial hein ? C’était bien pas vrai ? pas vrai ?
- Mais oui mais oui… La voix de l’ingénieur montait toujours dans les aigus et il parlait comme si le temps lui était compté, ce qui énervait passablement son auditoire. Mais le Thane s’y était habitué. Après un petit silence, celui-ci demanda :
- Heu… Quelqu’un peut m’aider à descendre ? »


Davadrok rentra dans sa tente courroucé, son long nez levé bien haut en signe de mépris. Sa barbe avait presque repoussée depuis son dernier accident et maintenant elle était tourte brulée et les gardes s’en moquaient. Il ne donna qu’un ordre :
« Ramenez les débris dans ma tente. »
Le Thane, Dlarin, qui portait un bandage sanguinolent sur la tête, et Skimgorn se réunirent autour d’un cadavre d’humain. Ils devaient découvrir qui les avaient attaqués. Mais qui qu’ils soient, ils devaient payés…


à suivre nain4 sourire


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué


Dernière édition par thorinbarbeblanche le Mar 4 Juin 2013 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Mar 4 Juin 2013 - 15:50

L’enquête n’avait pas été bien difficile, ces hommes portaient des uniformes facilement reconnaissables. Ce n’étaient pas des brigands, c’étaient des miliciens impériaux. Leur couleur indiquait qu’ils s’agissaient de soldats de l’Ostland.
« Nous nous trouvons à la frontière de leur territoire, fit remarquer Dlarin. Peut-être nous ont-ils confondus avec des voleurs.
- Ou peut-être ces bâtards ont simplement eut envie de s’en mettre les poches facilement, dit ensuite Skimgorn.
- Quoi qu’il en soit, nous savons d’où ils viennent, coupa le Thane. Dlarin, sais-tu quelle est la ville la plus proche de notre position ?
- Oui, il s’agit de Tonmhein, mais ce n’est qu’un petit village, pas de quoi faire une armée. Ils doivent venir d’autre part.
- Bien, Skimgorn, trouve un survivant et fait le parler, j’ai d’autres affaires à régler.
- Avec plaisir.
- Bien. Dlarin, vient avec moi. »

Ils laissèrent le guerrier partir en direction des prisonniers, choisir le malchanceux qu’il allait interroger, et furent bientôt seuls dans un coin du camp.

« Dès que nous connaitrons les responsables, il faudra s’en occuper.
- J’ai hâte de leur faire payer ce crime, nous allons…
- Non pas toi, tu ne viendras pas.
- Quoi ? Mais pourquoi ?
- Tu as failli te faire tuer par un jeune guerrier inexpérimenté.
- Il a eu de la chance, c’est…
- Non, tu es trop vieux pour te battre avec nous. Tu ne viendras pas mon ami.
- Je refuse de rester en arrière.
- C’est un ordre Dlarin. Vas te reposer, on en reparlera plus tard. »
Le Thane partit et laissa le vieux sage réfléchir au sens de ses paroles. Dlarin baissa les yeux et vit son bras invalide. Avait-il sacrifié tout cela pour rien ? Il repartit dans sa tente, le cœur lourd.


Ralda fut si heureuse de voir que Dorkel avait survécu qu’elle le prit dans ses bras sans se soucier de la foule autour d’eux, bien trop occupée à ramasser les débris et les corps. Le camp se mettait à parler, Skimgorn avait obtenu ce qu’il désirait et un nom se répétait sur toutes les lèvres : Brinmark, une ville impériale commandée par un certain Wilfeim von Hoklein. Tous le maudissaient et voulaient se venger de lui.
A contre cœur, Dorkel dut se séparer de son aimée et rejoignit ses frères pour aider au ramassage des débris et aux soins. Il ne savait pas de quoi l’avenir serait fait mais avait une petite idée derrière la tête. Ils avaient survécut à cette bataille. Survivraient-ils à la suivante ?
« Cette affaire sera bientôt réglé… dans le sang »


A suivre sourire


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Sam 8 Juin 2013 - 15:11

Thorgrek savait qu’un jour ou l’autre il devrait accepter certaines choses pour survivre, des choses que les autres nains considèreraient comme pur hérésie. Mais en arriver à de telles extrémités, aurait-il pu prévoir ceci ?
Il avait accepté de se battre au côté d’une forte armée descendue du nord pour prendre la ville de Brinmark et pour effacer une rancune de plus faite contre les siens. Dlarin désapprouvait son choix et beaucoup ne l’acceptait qu’à contrecœur. Beaucoup les considéraient comme des barbares sauvages qui se retourneraient une fois la bataille terminée. Lui-même n’avait pas une meilleure opinion d’eux, mais il n’avait pas le choix. Il en avait besoin pour prendre les murs de la ville impériale.

En marchant, il s’approcha de leur chef assis sur un tronc d’arbre. Il tenait une chope d’une excellente bière que le Thane lui avait offerte pour sceller leur alliance, au grand malheur de Grimbor le tavernier qui ne voyait là qu’un gâchis inadmissible. Mais il devait se plier aux ordres du Thane. L’homme dépassait en taille et en épaisseur ses contemporains. Uniquement vêtu d’une armure de cuir et d’un manteau de fourrure, un casque à corne équipé de protections pour les joues et le nez reposait à ses côtés, avec une hache gravée d’étranges runes rouges et un bouclier en bois. Son visage carré se terminait d’un côté par une natte tombant sur le coté, de l’autre par une barbe noire comme la nuit. Thorgrek se surprit à trouver une certaine ressemblance entre ce géant barbu et un nain. Mais il se souvint de qui il était quand il porta son regard sur le symbole peint sur son bouclier :
Une étoile à huit branches, le symbole du chaos.
Quand le nain s’approcha de lui, l’humain posa sa chope et planta son regard dans l’œil unique du Thane.
« Quand serez-vous prêts à lancer l’attaque nain ?
- Bientôt chaotique. Quand nos armes seront prêtes et nos haches affutées.
- Bien, le gout du sang me manque. Je veux que vous ouvriez un trou dans le mur et que vous épuisiez leurs armes de tir, nous lanceront l’assaut sur les guerriers.
- Me demandez-vous de sacrifier mes hommes pour votre gloire ?
- Obéissez-moi mercenaire, et vous serez grassement récompensé. Maintenant si vous avez d’autres questions, faites vite. »
Le Thane ne répondit pas et laissa le chef maraudeur finir sa chope. Il vit les hommes de ce dernier se retirer dans les bosquets avec un prisonnier humain. Quel rituel chaotique allaient-ils accomplir avec ? Il préféra ne pas y penser et alla s’assurer que Davadrok s’occupait bien de la préparation des canons et couleuvrines. Leur survie dépendrait de ces armes.
« Et la machine de la dernière fois, sera-t-elle prête pour le siège ? Demanda-t-il à l’ingénieur.
- Non hélas, les pièces doivent être ressoudées, les tuyaux fuient, les articulations sont…
- Bon ça va ça suffit. Descend les armes sur son bras et mets les sur roues, on en aura besoin.
- Très bien. Tu as confiance en eux ?
- Non, mais nous n’avons pas le choix. Les hommes du nord respectent l’honneur plus que tout. Espérons qu’ils tiendront leurs promesses. Maintenant remet toi au travail. »

Le soir Il se réunit au côté d Skimgorn et du chef maraudeur pour mettre en place leur plan d’attaque. Les nains devront abattre les défenseurs et percer les murs afin de permettre aux maraudeurs de déferler dans la ville pour abattre les dernières résistances. Skimgorn commanderait l’offensive contre les troupes d’élites qui tenteront à coup sûr une sortie contre les machines de guerre. Dlarin superviserait la mise en place des armes et leur positionnement. Yorket dirigera des escadrilles de rangers et de sapeurs pour démoraliser les défenseurs et en abattre le plus possible. Enfin son propre fils serait à la tête d’une troupe pour défendre leur flanc droit, le gauche étant protégé par la nature eu par un groupe de maraudeurs. Une fois le mur abattu, les maraudeurs s’engouffreraient en masse et finiraient le travail. Ce plan parut convenir à Skimgorn, mais pas à Dlarin qui se sentait laissé de côté et savait que c’était volontaire. Mais Thorgrek fut impassible.

Quand tout fut mis en place, chacun partit se coucher. Le Thane alla retrouver sa femme dans sa tente.
« Salda, crois-tu que je mène la troupe à la mort ?
- Arrête de dire n’importe quoi. Tes troupes sont douées. Tu vas y arriver.
- Mais si…
- Il suffit. Qui est le chef de la troupe ?
- C’est moi.
- Alors comporte-toi en chef. Ait foi en toi et en tes hommes.
- Tu as raison, nous vaincrons.
- Et plus vite ce sera fait, plus vite nous serons débarrassés de ces barbares rustres. J’en ai assez de leur comportement de sauvage.
- Moi aussi, mais nous avons besoin d’eux. Maintenant, dors.
- Je n’ai pas sommeil. Et toi mon héros ?
- Non » Répondit-il avec un grand sourire en enlaçant sa femme.

Le soleil se leva sur un camp en pleine ébullition. Il restait une journée avant la bataille et tous se préparaient frénétiquement. Les hommes s’étaient recouverts de sang et entamaient une incantation qu’aucun nain ne comprenait. Les machines seraient prêtes à temps, Davadrok avait bien travaillé. Le plan était en place. Il n’y eut ni chant, ni fête jusqu’au soir. Tout le monde partit se coucher sobrement, hormis les nordiques qui fêtaient le carnage à venir.

Le lendemain serait un jour rouge, comme le soleil se couchant derrière les montagnes. Et le Thane eut une pensée pour les nains sous son commandement.
« Combien ne reverront jamais un coucher de soleil ? »
Sur cette pensée, il s’endormit. Ce soir, son sommeil serait troublée, demain, sa sera toute sa vie. Il ne le savait pas, mais plus jamais il ne dormirait aussi bien.


A suivre maboule


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Jeu 25 Juil 2013 - 12:26

Une montagne de corps brulait au centre de la ville dévastée de  Brinmark. Les hommes avaient étés massacrés lors de l’attaque de la ville par les maraudeurs ou étaient tombés sous les carreaux et les balles des nains.  Beaucoup d’entre eux avaient trouvés la mort.

Si les maraudeurs fêtaient leur victoire, les nains étaient silencieux. Le premier assaut avait était plus difficile que prévu, les hommes rechignant à abandonner leurs murs, même sous les tirs des arquebuses et des canons.  Leurs propres armes fauchaient les rangs des nains et même Davadrok faillit trouver la mort quand un tir de canon fit exploser la couleuvrine qu’il supervisait. Il s’en était sorti comme d’habitude, avec quelques centimètres de barbe en moins.
Puis les maraudeurs avaient chargés la porte grandement endommagée par les tirs prolongés de l’artillerie naine. Ils pénétraient dans la ville en hurlant tandis que les nains se repliaient, leur mission terminée. Les chaotiques massacrèrent les hommes sans discernement. Le sort des femmes et des enfants fut encore pire, les premières servant à calmer le trop plein de testostérones des guerriers, les autres utilisés pour d’étranges rituels. Quoi qu’il en soit il n’y eut aucun survivant. Et la tête de Wilfeim von Hoklein vint rejoindre les trophées de guerre du chef maraudeur.
Thorgrek aurait du le détester, et pourtant il lui devait beaucoup. A la fin de combats, ce dernier était revenu vers le thane, portant son fils blessé dans ses bras. Après qu’il eut vu son fils se relever en titubant, du sang sur le visage et la chemise, le maraudeur lui expliqua qu’il l’avait sauvé d’une embuscade tendue par une bande de joueurs d’épées. Le thane voulut remercier le géant face à lui, mais celui-ci ne demanda rien.

« Entre frères d’une bataille, il faut s’entraider. N’oubliez pas que demain nous ne serons plus alliés. »

Malgré la joie de revoir son fils, le thane sentait le poids de tous ces morts sur son dos. Sa femme lui disait que cette vengeance était nécessaire, mais il se sentait mal malgré tout. Parcourant les ruines de la ville, il vit le sang et les entrailles répandues sur le sol, et le destin de tout ceux tombés entre les mains des chaotiques. Il ne voyait qu’un horrible autel dédié aux dieux de la ruine.

Les nains installèrent le camp à l’est des ruines en regardant partir les maraudeurs. Ce fut un soulagement pour tous.
Cette nuit, le thane ne dormit pas, tourmenté par d’affreux cauchemar. Les hommes pansaient leurs blessures dans leurs tentes. Ralda passa la nuit dans les bras de son beau nain, légèrement blessé dans le combat, tandis que Dhorgrek passait une nuit difficile sur un lit d’hôpital improvisé.

La bataille était fini, la guerre pour leur survie elle ne faisait que commencer.


A suivre amoché


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué


Dernière édition par thorinbarbeblanche le Lun 27 Juil 2015 - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kromlech Ar Braz
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1361
Age : 43
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 26 Juil 2013 - 19:11

Bravo et merci Frère de nous écrire cette histoire.Pouce OK 

J'ai repris l'histoire depuis le début afin de me remettre dans le bain.

J'aime beaucoup. J'ai parfois un peu de mal à comprendre des termes, ou des références car je ne connais pas l'univers de Warhammer, mais à force de lire des trucs sur ce forum, je commence à avoir une idée de ce que l'on parle. Par exemple, les ingénieurs nains et des inventions... étonnantes. Mais bon, ça, tu n'y es pour rien...

Donc j'arrive à suivre quand même.
Par rapport au début, il y a plus de descriptions, et c'est mieux. Je constate par exemple que tu aimes particulièrement décrire les torses poilus et tatoués, ruisselant de sueur...
Siffle Y.M.C.A. It's fun to stay at the y-m-c-a. They have everything for you men to enjoy, You can hang out with all the boys ... It's fun to stay at the y-m-c-a. It's fun to stay at the ...Siffle rire sadique 

Bref, bravo, continue et merci
trinquer 



Que les poils de tes pieds ne tombent jamais et que ta barbe pousse toujours plus longue !
porte étendard  A servir mon Roy et mon Clan ! Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! cri de guerre

[Bière] [Hydromel] [Photomontages] [coiffe/barbe] [Cuisine] [langages]
Revenir en haut Aller en bas
Thorsen Stone Wall
Pleine Barbe
Pleine Barbe
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/06/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 26 Juil 2013 - 21:24

Génial! Littéralement! Pour la cohérence je suis pas d'accord avec Gromdal. Gave n'a pas la science infuse et son bouquin ne dois pas être une référence. Les évènements qui ci déroule peuvent être antérieur a ceux du récit de thorin! ou l'inverse^^. Dans tout les cas c'est à la prise de risque et à l'imagination qu'on reconnait un vrai hobbyiste et écrivain joyeux et pas à sa capacité de reprendre bêtement des informations qui vienne d'un certain écrivain et peintre du nom de Gavin^^
Vivement la suite chère barbe blacnhe!


Si t as pas d amis prend un gimli!!cri de guerre
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 26 Juil 2013 - 23:42

Je suis content que ça vous fasse plaisir, d'autant que le dernier je l'ai fais un peu à l'arrache car je voulais passer a une autre partie de mon histoire.
Je vais continuer et faire mieux pour votre plaisir, cher public.


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
barnab de Karaz-zank
Longue barbe
Longue barbe
avatar

Nombre de messages : 959
Age : 22
Localisation : Genève
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 26 Juil 2013 - 23:44

J'aime bien.

Et si niveau cohérence Gromdal est en effet très dur (et c'est bien parce que comme ça son propre récit s'intègre juste parfaitement ) là je dis non. L'alliance avec des adorateurs des dieux sombres n'est juste pas envisageable. Avec des nordiques (déjà bien bourrin) , oui. mais des nordiques vénérant les dieux du chaos. Non . Ne serait ce que parce qu'il y a trop de rancunes contre les dieux du chaos pour le permettre. Il faudrait en savoir plus sur la nature de la rancune envers la ville humaine ... j'aime les rancunes.

Bon après, suivant comment va évoluer ton récit je peux changer d'avis.

Alors fais attention , je surveille de près ton récit.


L'or ne peut racheter l'honneur perdu.

porte étendard
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Ven 26 Juil 2013 - 23:48

Je préfère leur donne un coté humain que respecter un historique que j'ai volontairement décidé de ne pas respecter à 100/100... C'est tout et ça je le changerai pas.


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
Thorsen Stone Wall
Pleine Barbe
Pleine Barbe
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/06/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Sam 27 Juil 2013 - 19:25

Vive toi!


Si t as pas d amis prend un gimli!!cri de guerre
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Sam 27 Juil 2013 - 23:19

cri de guerre  yyyeeeaaahhhhhh


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
Gromdal Drekgiti
Longue barbe
Longue barbe
avatar

Nombre de messages : 642
Age : 22
Localisation : Somewhere, beyond the sea ... tralalaaaa
Date d'inscription : 02/09/2012

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Dim 28 Juil 2013 - 11:13

Bon, ma remarque sur la cohérence avec le fluff en spoiler comme ça ceux que ça n'intéresse pas peuvent passer.

À ceux qui s'en foutent : passez ! bon rire:
 
Bon, une bonne chose de faite. bourré 
Maintenant, passons au vif du sujet, soit mon comm' sur ton récit, Thorek ! trinquer 

Déjà c'est bien que tu continues, et puis j'aime toujours autant te lire, donc j'attends la suite ! étonné 

Sinon, l'alliance avec des chaotiques ne me choque pas autant qu'elle le devrait. C'est vrai que j'ai été étonné au début, mais plus maintenant. C'est d'ailleurs très intéressant dans la mesure où ça ouvre sur une nouvelle dimension / un nouvel aspect de ton récit : Thorgrek va-t-il continuer à se tourner vers les dieux sombres ? Son bannissement serait-il en fin de compte légitime ? (vu qu'il s'allie avec des chaotiques, alors que des milliers de rancunes sont écrites contre eux, comme par exemple celle de Krell qui a fait tomber Karak Ungor) Son clan va-t-il se déchirer devant les choix de son thane qui se tourne vers un de leurs ennemis jurés ? Etc. etc. Bref je trouve ça pas mal du tout ! Pouce OK 
Par contre ça remet en question le rôle que la femme du thane à l'air d'endosser, soit celle de conseillère / aide de son mari. En effet, en te lisant, je vois que Thorgrek se tourne souvent vers elle pour lui demander s'il fait les bonnes décisions. (enfin c'est ce qui se passe de ton avant dernier passage en tout cas) Elle a donc l'air d'être une personne sage et avisée. Alors pourquoi ne s'est-elle pas élevée contre le choix de son mari de s'allier à des hommes du chaos ? Après je me trompe peut-être dans mon interprétation, ou alors peut-être que Thorgrek n'a rien voulu entendre, enfin bref.
D'ailleurs, pour parler d'une alternative plus "naine" (dans le sens ou sa correspondrait plus (à mes yeux) à l'aspect des nains de warhammer), j'aurais plutôt pensé que Thorgrek et son clan, en tant qu'ayant une rancune envers Brinmarsk (excuse-moi pour l'orthographe Siffle), n'auraient rien fait pour sauver/aider la ville alors qu'elle été attaquée par les guerriers du chaos, puis auraient ensuite nettoyé les restes / mis à bas la ville une bonne fois pour toutes (si elle avait résisté à l'assaut du chaos). Ça éviterait une alliance avec les types du chaos et donc insulterait moins le fluff des nains. Mais, comme je l'ai dit plutôt, c'est un choix aussi intéressant.

Voilà voilà, je terminerai en disant que j'aime beaucoup et que ça prend une tournure vraiment alléchante ("comment va tourner Thorgrek ?", entre autres questions joyeux), donc le mot d'ordre d'aujourd'hui sera : la suite ! nain 7 surprise 

Grom'

PS : sorry les modos mais il fallait que je réexplique tout parce que c'est pas très... agréable, et plutôt très dérangeant aussi, quand les gens se font une fausse interprétations de vos propos. dechire barbe Donc merci de votre compréhension. trinquer




Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
http://karak-grom.webnode.fr/
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Dim 28 Juil 2013 - 13:55

Alors que dire, je suis très content que mon récit plaise autant, merci à tous.

Thorgrek ne s'est as allié à des chaotiques, il s'est allié à des maraudeurs, c'est différent. Ils servent aussi les mêmes dieux mais ce n'est pas ce qui ressort. Ils sont avant tout pilleurs et laissent la religion de coté. Le thane ne va donc as devenir chaotique, mais cette alliance pourrait entrainer de nouveaux changements. Quand aux changements que ça va entrainer dans son clan...

Sa femme à un rôle de conseillère c'est vrai, mais elle n'a pas essayée de le dissuader car elle partage en partie ses opinions et a confiance en lui. Mais je travaillerais plus ça après.
Une vengeance doit se payer dans le sang, et le thane est très caractériel donc il voulait foncer dans le tas.

Bref, la suite bientôt.


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Sam 3 Aoû 2013 - 21:59

« Allez debout, petit paresseux »
Thorgrek secouait le lit d’hôpital improvisé sur lequel reposait son fils. Il n’avait pas beaucoup dormit, il ne cessait de faire des cauchemars.
  « Déjà ? Ca fait une semaine que je suis au lit, laisse-moi récupérer un peu…
- Non on se réveille, Dlarin a une leçon à te donner sur l’histoire de ces terres et ensuite je veux que tu aides ta mère à préparer le repas.
- Mais pourquoi ? On sera partit demain de toute façon.
- On ne discute pas mon fils, lève-toi et prépare toi ! »
Le thane sortit de la tente en essayant d’ignorer les lamentations de son fils. Il trouva Salda à l’extérieur.
  «  Quel grincheux…
- Oui, répondit-elle, tout à fait ton fils. »
Ils se mirent à rire. Cela fit un grand bien au thane, après toutes ces épreuves difficiles. Mais il ne pouvait pas s’attarder, il lui restait à aller voir comment se remettait Davadrok qui, comme toujours, s’en sortait avec quelques égratignures et une barbe brulée. Il passait son temps à hurler sur tous ceux qui passaient à portée en réclamant son matériel. Mais le thane refusait qu’il y ait accès avant qu’il se sente de nouveau en état de travailler.  Les autres s’en remettaient sans trop de difficultés, leur solidité naturelle combinée à une vie d’errance les ayant rendus plus résistants qu’une trop vieille botte.

L’après-midi touchait à sa fin, et il fallait aller chercher du bois pour préparer le souper et réchauffer les cœurs. Le thane choisit d’envoyer Dorkel, Morkel et Skimor, les frères de ce dernier aideraient leur mère à préparer le repas.
Ils suivirent un petit chemin dans les bois en cherchant le meilleur bois possible. Quand ils arrivèrent à un croisement, Dorkel décida qu’ils devraient se séparer pour trouver plus de bois, et c’est ce qu’ils firent, lui seul et les deux autres ensembles. En réalité c’était une excuse pour se retrouver seul, il avait besoin de réfléchir sur une décision qu’il aurait bientôt à prendre.

Au bout de quelques minutes, il avait récupéré assez de bois mais sa décision n’était pas encore prise. Soudain il sentit une odeur de brulée accompagnée de celle d’une viande en train de cuire. Se concentrant pour en repérer l’origine, il entendit un craquement. Il resta immobile sans respirer mais il n’entendit rien d’autres. Soudain un autre craquement se produisit dans son dos. Il se retourna soudainement, sentit une intense douleur, puis tout devint noir.


A suivre nain 6 confus


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Dim 25 Aoû 2013 - 20:34

Quand Dorkel se réveilla, la première chose qu’il sentit était une douleur au crane, puis il se rendit compte qu’il était pendu par les pieds et que sa barbe lui cachait la vue, Il leva les bras et la fit passer derrière sa tête. Il vit alors qu’il était accroché par les pieds à un arbre et que son frère ainsi que Skimor étaient dans la même situation que lui. Son frère le regardait.
« Ah tu te réveilles enfin, c’est vraiment pas le moment de dormir.
- Que s’est-il passé ?
- On nous a assommés dans les bois et on nous a emmenés ici.
- Je les ai entendus parler de nous cuisiner et de nous hacher menu, dit Skimor. Il faut faire quelque chose, vite.
- Arrêtez donc de râler les gamins, dit un nain qu’il n’avait pas vu. Il se retourna et se retrouva face à un nain ventru au visage ridé et sévère, avec un nez imposant et une barbe dont les couleurs allaient du brun au blond. Il portait une tenue de voyageur en cuir et de larges bottes.
- Et vous êtes… ?
- Joseph Bugman évidement… Je suis un nain comme vous, prisonnier comme vous et j’en ais ras le bol de cette situation, comme vous. Et je me nomme Brokmer. Bon assez parler les gosses, faut qu’on se libère avant qu’ils ne reviennent.
- Mais qui bon sang ?
- Eux. » répondit Morkel en indiquant du doigt une large forme apparaissant entre deux arbres.

La créature dépassait en taille et en épaisseur les plus grosses machines de guerre qui soit, sa peau blanche ondulait sans cesse sous l’effet de toute sa graisse comme une mer agitée, car il s’agissait d’un ogre.
Deux autres apparurent derrière lui, suivies par deux trolls à la peau bleue et dure comme celle d’un des légendaires lézards de Lustrie.
Dorkel sentit la peur s’emparer de lui, les créatures s’approchaient dangereusement de lui.


A suivre sournois 


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
thorinbarbeblanche
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1920
Age : 25
Localisation : margencel
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Lun 14 Oct 2013 - 16:35

Ça faisait longtemps, voila la suite:

Un ogre…
Dorkel, dans la fougue dont seul est capable la jeunesse, avait toujours rêvé d’en rencontrer un. Il s’imaginait victorieux et fier sur le corps décapité de l’une de ces bêtes, défiant ses autres adversaires de sa superbe.
Maintenant qu’il en avait un vrai devant les yeux, il sentait sa fougue le quitter.
Le premier, qui semblait être le chef et accessoirement le plus obese, s’avança vers eux en saisissant un large couteau.
 «  Alors Bombrek, à k’ton avis, qu’est s’qu’on va s’en faire ? Dit-il en jetant un léger coup d’œil à un ogre aux moustaches tombantes.
- J’en sais qu’dalle Gros Kraom. Et pis toi, t’en pense quoi l’nibaud ?
- On peut les vider et les remplir d’gras de piaf avant d’les cuir, lui répondit le troisième en se grattant la barbe. Et arrête de m’appeler l’nigaud. Il envoya une grande tape sur la tête de son congénère. Celui-ci répliqua en envoyant un grand coup de poing, mais il rata sa cible et frappa un des trolls. Ce dernier ne réagit pas et continua à mâchouiller un tronc d’arbre.
- J’suppose qu’ces deux-là ont pas d’meilleur idée… Poursuivi Gros Kraom en pointant le troll du doigt, l’autre étant partit derrière un buisson pour faire son inavouable affaire. Non j’sais. On va les manger cru…
- Ah ouais, super idée chef. Bombrek s’approcha de chaqu’un des nains pour juger du plus délicieux. Finalement son choix se porta sur celui contenant le plus de graisse. Mais Brokmer ne l’entendait pas de cette oreille.
- Touche-moi et je vide le bide, gros tas d’déjection.
- Hey m’insulte pas l’nigaud. Toi l’troll, vient ici sur le champ. Ce dernier, après quelques secondes de réflexion pour comprendre le sens des mots, s’approcha de l’ogre. Occupe-toi d’lautre qui vient d’se réveiller. Tu l’tue et tu nous l’laisse, y a intérêt. »
Le troll acquiesça et prit un caillou pointu, sous les yeux terrifiés du nain et sous les cris apeurés de Skimor et de son frère. Tout allait être fini, il allait mourir et ne reverrait plus jamais Ralda. Tout cela pour finir tué par un sale troll idiot pour nourrir un ogre obese, quelle fin pathétique. Il serra les dents et attendit le coup de grâce.
Mais il ne vint jamais.
Le jeune nain entendit une détonation et le troll fut projeté en arrière et s’effondra, la tête percée, sous le regard étonné et terrifié des ogres. De l’autre côté de la clairière se tenait un nain maigre mais musclé portant un tablier de cuir. Il tenait une courte arquebuse fumante dans une main et un marteau dans l’autre. Dorkel sourit en reconnaissant le nain à la barbe brune.
 «  Père » Hurla-t-il.
Orkel sourit légèrement en baissant son arme, tandis que le troll se relevait, sa blessure ayant disparue.

La seconde suivante, la clairière fut envahi de nains hurlant et tirant de leurs divers armes. Finalement ils n’allaient peut-être pas mourir aujourd’hui.


A suivre cri de guerre


Une rancune s’écrit avec le sang des rois nain 9 dammaz kron
Mais elle s'efface avec le sang des peuples. tué
Revenir en haut Aller en bas
Throndi Rulfrisson
Longue barbe
Longue barbe
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 33
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   Lun 14 Oct 2013 - 20:34

C'est vraiment sympa comme récit, en plus on voit que tu as pris l'habitude d'écrire vu qu'il y a moins de fautes d'orthographe et qu'il y a des descriptions qui vont bien porte étendard 

Vivement la suite trinquer 


"Khazukan Kazakit-ha !"
"Prenez garde, les nains sont sur le sentier de la guerre !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'un paria: le Thane Thorgrek
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nains , Duardins , Fyreslayers et Kharadrons :: Créations, Modélismes, Annonces & Divers [Warhammers Nains] :: [Nains] Demeure des Clans [Création Clans/Citadelles/Histoires & récits]-
Sauter vers: